Athlétisme: agressé avant sa course, il devient champion de France avec un oeil bandé

Vidéo
AFP
AFP

C’est avec un bandeau sur l’oeil gauche que Wilfried Happio s’est présenté sur la ligne de départ du 400m haies aux championnats de France. Au cours de l’échauffement, l’athlète de 23 ans a en effet été violemment agressé. Et vingt minutes plus tard, il est devenu champion de France et a signé les minima pour les Mondiaux d’Eugene avec un chrono de 48 sec 57.

« Un mec qui venait de nulle part lui a demandé si c’était bien lui Wilfried Happio et s’est jeté sur lui », a expliqué à l’AFP et au quotidien L’Equipe Olivier Vallaeys, entraîneur du hurdler. « Moi je l’ai ceinturé. C’était 20 minutes avant la course, on était prêts à partir en chambre d’appel. On est sous le choc. Le mec a été interpellé. Wilfried va bien. Mais je suis sans voix, c’est de l’agression pure. C’est scandaleux. Ce sont des méthodes de sauvage. »

Happio a pris le départ de son épreuve avec un pansement à l’oeil, recouvert d’un bandeau. Après sa victoire, il s’est présenté en zone mixte, en larmes et le nez en sang. « Je n’ai pas envie de m’étaler dessus, l’affaire est en cours, des gens compétents s’en occupent. Pour parler de la course, avec un seul oeil c’est plus compliqué. Les sensations étaient bonnes », a-t-il rapidement commenté. « Je suis content d’avoir fait ces minima, ça complète la saison. Physiquement ça va. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Athlétisme