Avant d’être capturé, il publie des photos prises à l’usine Azovstal de Marioupol

Photos
Avant d’être capturé, il publie des photos prises à l’usine Azovstal de Marioupol
Dmytro Kozatsky

En début de semaine, quelque 265 combattants ukrainiens retranchés dans l’aciérie Azovstal, dernier bastion de résistance ukrainienne à Marioupol, se sont rendus aux forces prorusses et constitués prisonniers, a affirmé mardi le ministère russe de la Défense.

«Au cours des dernières 24 heures, 265 combattants ont rendu les armes et se sont constitués prisonniers, dont 51 gravement blessés», a indiqué le ministère dans un communiqué sur l’état de l’offensive russe contre l’Ukraine.

Azovstal, cette immense aciérie bombardée par les Russes, était devenue aux yeux du monde entier un symbole de la résistance ukrainienne à l’invasion russe lancée le 24 février. Des centaines de soldats ukrainiens tenaient bon dans les galeries souterraines de l’usine. Ils s’étaient retranchés à Azovstal après avoir subi pendant plus d’un mois le siège de Marioupol, port stratégique du sud-est de l’Ukraine attaqué par l’armée russe dès le début de la guerre et aujourd’hui totalement ravagé.

Le photogrpahe Dmytro Kozatsky était présent avec le bataillon Azov dans les galeries souterraines. Il a photographié la vie sur place, les blessés. Avant d’être capturé comme ses camarades, il a ouvert un drive sur lequel il a publié en accès libre toutes les photos qu’il a prises sur place. Des photos magnifiques, terriblement émouvantes, qui décrivent mieux que mille mots les conditions dans lesquelles ces hommes et ces femmes ont survécu.

Voici le lien sur lequel vous pouvez retrouver ces photos.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde