Transat Jacques Vabre: Jonas Gerckens 4e et proche d’une place sur le podium

Transat Jacques Vabre: Jonas Gerckens 4e et proche d’une place sur le podium
BELGA_HANDOUT

Jonas Gerckens et son coéquipier le Français Benoit Hantzberg occupent la 4e place en Class40 de la Transat Jacques Vabre, course à la voile transatlantique en double, alors que les premiers bateaux de cette catégorie sont à un peu plus de 600 miles nautiques (environ 1.000 km) de l’arrivée à Fort-de-France en Martinique samedi matin.

Le Volvo 164 du marin liégeois Jonas Gerckens a souffert vendredi d’un manque de vent, mais a repris du souffle dans les voiles durant la nuit pour filer à 13,7 noeuds. Ce qui lui permet de remonter de la 6e à la 4e place. Le bateau français Redman avec le Français Antoine Carpentier et l’Espagnol Pablo Santurde Del Arco est en tête à 616 miles nautiques de l’arrivée (environ 1140.83 km).

Les Français Cédric Château et Jérémie Mion (Seafrigo-Sogestran) sont deuxièmes à 20.32 miles nautiques (56.15). Banque du Léman des Suisses Valentien Gautier et Simon Koster, 3es à 32.03 Nm (59.32 km) et le Volvo de Jonas Gerckens, 4e à 33.87 Nm (62.73) sont dans le même mouchoir de poche, mais c’est le Belge qui va pour l’instant le plus vite sur la mer. «A couteaux tirés avec les Suisses! Quelques centaines de mètre entre Banque du Leman et le Volvo164 après 3.800milles de course!», a commenté Jonas Gerckens qui peut voir son concurrent.

Cammas et Caudrelier pour la catégorie Ultime

Les bateaux sont partis le 7 novembre depuis le port du Havre. Les Ultimes, les Imocas et les Ocean Fifty, les plus rapides de la flotte, sont déjà arrivés en Martinique.

En Imoca, Denis Van Weynbergh avec le Français Tanguy Le Turquis (Les Laboratoires de Biarritz - No Limit 4 us) sont 19es à 1.165 miles nautiques de l’arrivée (2.157.58km) dans une classe remportée par LinkedOut (Thomas Ruyant/Morgan Lagravière) après 18 jours. Trois bateaux sont arrivés en Imoca.

Les Français Franck Cammas et Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild) ont remporté mardi la catégorie Ultime, celle des bateaux de course les plus rapides au monde, après 16 jours de mer. Quelques heures auparavant, les Français Sébastien Rogues et Matthieu Souben (Primonial) l’ont emporté en Ocean Fifty (multicoques de 15 mètres).

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Havré (c.f. Mons)Mons (Hainaut)
Aussi en Autres sports