Une expertise ordonnée contre un éducateur suspecté d’incitations à la débauche

Une expertise a été réclamée pour l’éducateur verviétois.
Une expertise a été réclamée pour l’éducateur verviétois. - Flo Dahm/Pexels

Le prévenu, un éducateur spécialisé actif dans un internat de Liège, est suspecté de comportements déplacés à l’égard des jeunes filles dont il avait la surveillance. Les faits se seraient déroulés en 2018 et 2019 dans un internat de la périphérie de Liège. L’enquête avait démontré que le prévenu aurait abusé de sa position d’éducateur apprécié pour tenter de se rapprocher de certaines jeunes filles.

Le dossier évoque une attirance du prévenu envers trois jeunes filles blondes aux yeux bleus et des échanges de messages qui sont assimilés à des tentatives de drague. Via les réseaux sociaux, le prévenu aurait proposé de rejoindre les jeunes filles dans leur chambre, d’aller à l’hôtel, de les inviter à manger ou de pratiquer des massages.

Le parquet avait requis contre lui une peine de 10 mois de prison avec sursis probatoire et une interdiction d’exercer dans le milieu de l’enseignement. Afin d’évaluer si le prévenu est apte à se soumettre à d’éventuelles conditions probatoires, le tribunal a décidé de solliciter l’avis d’un service spécialisé dans le traitement des délinquants sexuels.

L’affaire sera réexaminée le 25 mars.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Liège (prov. de Liège)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers