Les débits de boisson obligés de fermer plus tôt à Huy: «Pas de distinction»

Une heure le week-end et minuit en semaine.
Une heure le week-end et minuit en semaine. - Archives SP

L’événement meurtrier du week-end dernier sur la Grand-Place de Huy (un homme a été tué de coups de couteau au 45 Bar) et, plus largement, les excès constatés depuis la réouverture des débits de boissons sur la Grand-Place après les mesures de précaution liées à la crise du Covid ont poussé le bourgmestre ff à passer à l’action ce mardi après-midi.

En concertation avec la zone de police, des mesures concrètes ont été prises à la réunion de la cellule de sécurité communale, organisée à l’hôtel de ville.

Un rayon de 5 km

Il a ainsi été décidé de réduire les horaires d’ouverture des débits de boissons et des magasins qui proposent de l’alcool à la vente dans un rayon de 5 km autour de l’hôtel de ville. En semaine, les débits de boissons seront fermés de minuit à 6 heures. Les week-ends, ces mêmes débits de boissons devront fermer leurs portes de 1 heure à 6 heures. Les magasins de l’hyper centre qui proposent de l’alcool à la vente fermeront selon les mêmes horaires que les établissements précités.

5 kilomètres, cela englobe donc aussi les établissements de Ben-Ahin et de Tihange. « On parle de débits de boissons au sens large, restaurants compris, pour ne pas qu’il y ait des distinctions entre les simples cafés et les cafés qui font aussi brasseries. Les restaurants ne seront toutefois pas impactés puisqu’ils ferment plus tôt que ça. Et on a choisi un rayon de 5 km pour éviter que le problème se déplace de la Grand-Place à d’autres lieux hutois », nous précise Eric Dosogne. La mesure est d’application jusqu’au 31 décembre, elle sera alors évaluée et, peut-être, prolongée.

« Il s’agit ici de renforcer la sécurité dans le centre-ville en prenant les mesures qui s’imposent. Je ne peux accepter qu’une minorité créée des problèmes alors que le collège met tout en œuvre pour accroître l’attractivité de la ville », soutient le bourgmestre ff.

Les Plaisirs de Noël ne seront, quant à eux, pas pénalisés puisque l’exploitant avait déjà décidé de fermer les chalets à 22h en semaine et à 1h le week-end. «   En semaine, il sera encore possible d’aller boire un verre dans les cafés de la Grand-Place après la fermeture des Plaisirs de Noël   », traduit-il.

Des caméras plus performantes

Ensuite, il est prévu un renforcement des contrôles, des patrouilles de police et de l’utilisation des caméras du réseau de surveillance urbaine. « Il y a déjà deux patrouilles mobiles de policiers la nuit. Je rappelle que la Ville de Huy consacre 226 euros par an par habitant à sa zone de police, alors que la moyenne régionale s’élève à 148 euros/an/habitant. Huy n’a donc pas à souffrir d’un manque de moyens financiers », insiste Eric Dosogne. Les contrôles inopinés, de jour comme de nuit, et le nombre de patrouilles seront néanmoins renforcés, assure-t-il.

Les caméras, ancienne génération, installées tout autour de la Grand-Place sont par ailleurs en cours de remplacement. « Des caméras plus performantes, qui filment à 360° et depuis lequelles il est possible de zoomer même a posteriori, sont en cours de placement. Cet investissement n’est pas lié aux événements récents puisque la mesure avait été inscrite au précédent budget. Au budget 2022, je proposerai d’ajouter encore des caméras de ce type, aussi rive gauche », annonce-t-il.

«Un climat malsain après une certaine heure»

Claudy Dall’Oca espère que la mesure sera prolongée.
Claudy Dall’Oca espère que la mesure sera prolongée. - A.G.

Claudy Dall’Oca, le patron des Caves d’Huy, se dit très satisfait des nouveaux horaires de fermeture. « Cela me fait super plaisir, commente-t-il. Il y a trop de débordements après une certaine heure sur la Grand-Place. Cela devient malsain. Une heure du matin le week-end me semble une heure raisonnable. Encore faut-il que la mesure soit respectée par tous... »

Relevons toutefois qu’il n’est pas directement impacté par la mesure puisqu’il ferme son café plus tôt, « aux alentours de 21h-22h ». « Mais comme j’habite au-dessus, je constate bien ce qui se déroule Grand-Place. J’espère que la mesure sera prolongée au-delà du 31 décembre. Cela calmera les esprits. »

«Il aurait fallu investir dans une sécurité privée comme à Hannut»

«Un pas dans la bonne direction.»
«Un pas dans la bonne direction.» - MCL.G.

Xavier Demy, patron de la taverne L’Amie, salue « un pas dans la bonne direction » mais, à titre personnel, aurait préféré qu’une sécurité privée soit mise en place sur la Grand-Place. Comme à Hannut. « Mais c’est déjà bien, au moins il y aura des moments d’arrêt... »

Sa taverne ne souffrira pas de la mesure puisqu’elle ferme ses portes vers 18 heures, voire un peu plus tard au moment des Plaisirs de Noël.

Le 45 Bar fermé jusqu’au 1er janvier

Pas de réveillons au 45 Bar.
Pas de réveillons au 45 Bar. - MCL.G.

En ce qui concerne l’établissement le 45 Bar, il a été décidé d’un arrêté de fermeture pour troubles conséquents à l’ordre public et risque que ces derniers se répètent. Cette fermeture sera de mise jusqu’au 1er janvier 2022 à minuit. « Ainsi, les deux réveillons, surtout celui du Nouvel An, ne pourront pas y être célébrés. C’est une sanction particulière à l’égard du 45 Bar, au vu de la gravité des faits du week-end », commente le bourgmestre ff Eric Dosogne.

«On s’enfonce dans l’absurdité»

«Un énième coup de poignard dans le dos.»
«Un énième coup de poignard dans le dos.» - FB

Directement impacté par les nouveaux horaires de fermeture, le bar à vins Mundo Vino tient un tout autre discours. « On s’enfonce dans l’absurdité. On subit encore une fois, on doit faire avec », dénonce Jean-Sébastien Lux, cuisinier et partenaire au sein du bar. « La meilleure mesure aurait été l’absence de mesure. Le meurtre qui s’est produit à côté est un événement ponctuel, il n’y a pas plus de violence qu’avant. Je suis désolé mais c’est à la police, payée par nos impôts, qui doit encadrer la sécurité sur la Grand-Place. Ce qui tracasse les Hutois, ce ne sont pas les débordements mais le fait que les auteurs ne soient pas poursuivis et recommencent leurs méfaits à leur guise », soutient-il.

Le Mundo Vino vise une clientèle âgée de 30 ans au moins. « Les problèmes des cafés de jeunes ne nous concernent donc pas mais nous sommes pénalisés. Or, un vendredi et un samedi où on ouvre jusque 3 heures du matin peuvent compenser une semaine sans recettes. Cette mesure est donc une sanction supplémentaire pour l’Horeca, un énième coup de poignard dans le dos », souffle-t-il, dépité.

«Eviter l’anarchie»

«Eviter les clients saouls.»
«Eviter les clients saouls.» - A.BT

Les restaurants sont eux aussi contraints de respecter ces nouveaux horaires. Le resto et pub irlandais O’Malley relativise toutefois « puisque nous essayons de fermer à minuit grand maximum le week-end », nous rapporte-t-on. « Cela afin d’éviter les clients trop saouls. Cette mesure de la Ville n’est pas mal car elle permettra de faire le tri. De manière générale, après une certaine heure, cela peut devenir l’anarchie si les gens ont trop bu, car ils deviennent désinhibés. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Huy (prov. de Liège)Ben-Ahin (c.f. Huy)Tihange (c.f. Huy)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE HUY WAREMME