Une rave party de 700 personnes interrompue à La Roche-en-Ardenne

Les policiers ont été déployés en nombre pour interrompre la fête clandestine.
Les policiers ont été déployés en nombre pour interrompre la fête clandestine. - D.R

Ce sont des riverains qui ont prévenu la police vers 3h du matin ce dimanche, interpellés par des allées et venues inhabituelles au « Diable château » de La Roche-en-Ardenne. Une fois sur place, la police a découvert une rave party rassemblant 700 personnes. Près de 50 policiers et 26 véhicules ont été déployés sur place pour mettre fin à cette fête clandestine.

Un important dispositif mis en place

Compte tenu du nombre de personnes présentes à cette rave party, les policiers de la zone Famenne-Ardenne ont dû rapidement appeler des renforts. Le bourgmestre de La Roche, Guy Gilloteaux, s’est également rendu sur place. « Au premier constat, cette fête rassemblait environ 700 personnes mais beaucoup étaient encore en train d’arriver. La première mesure a donc été de fermer les trois routes d’accès menant au « Diable château ». Un important dispositif a été mis en place pour stopper cette rave party. Nous avons eu des renforts de la zone de police Centre-Ardenne et Semois et Lesse, des maîtres-chiens de la région liégeoise, une unité d’intervention bruxelloise ainsi que des agents de la DNF ».

Le bourgmestre tient à souligner l’excellente négociation menée par l’officier de garde qui a pu rapidement obtenir l’arrêt de la musique. « Il y a eu, malgré tout, quelques échauffements mais grâce à cette bonne négociation, tout s’est bien terminé et la fête a pu être stoppée vers 6h30 du matin ».

Ils étaient, au final, 600 à quitter les lieux au petit matin ce dimanche. Le lieu où s’est déroulé la fête clandestine avait déjà servi de décor à une autre rave party il y a quelques années.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :La Roche-en-Ardenne (prov. de Luxembourg)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers