Luka Elsner déçu du partage du Standard: «La moitié de mon équipe pas à la hauteur»

Luka Elsner déçu du partage du Standard: «La moitié de mon équipe pas à la hauteur»
Belga

Il y a une semaine, le Standard perdait deux points sur sa pelouse face à OHL. Ce samedi, les hommes de Lukas Elsner ont plutôt gagné une unité au Cercle de Bruges. En effet, vu la physionomie de la rencontre, une victoire brugeoise n’aurait pas été volée…

Au coup de sifflet final, le nouveau coach du Standard Luka Elsner était évidemment déçu de la prestation de ses ouailles. « Le nul est d’autant plus difficile à accepter qu’on avait déjà perdu deux points la semaine dernière. Et on était plus près de la victoire face à Louvain qu’ici… Du coup, le bilan est largement mauvais. Il est important d’enfin gagner, peu importe la manière. »

Comme l’explique le Slovène, les joueurs liégeois doivent absolument reprendre confiance. Toutefois, l’ancien coach de Courtrai refuse de se concentrer uniquement sur cet aspect. « On peut parler beaucoup de la mentalité mais il est dangereux d’en parler constamment. Je n’ai pas non plus envie de créer un doute chez les joueurs. Le Cercle a égalisé sur un coup-franc tiré des 25 mètres, cela ne vient donc pas d’un manquement sur la partie mentale. Il y a une partie footballistique qu’on doit mieux maîtriser. Car, aujourd’hui, la moitié de l’équipe n’a pas été à la hauteur sur le plan footballistique… »

Ce qui dérange le plus le tacticien, ce sont justement ces manquements dans le jeu liégeois, qui ont à nouveau été flagrants. « On ne va pas se cacher : on n’a pas produit beaucoup en deuxième mi-temps. On était dans une bonne dynamique mais une nouvelle frappe géniale nous a replongés un peu dans nos doutes. Cela dit, on n’a pas concédé énormément d’occasions au Cercle, à part le but. Mais notre deuxième période a été bien trop poussive, on a vu que l’on est clairement en convalescence. Il y avait de l’envie, du combat, des courses, on ne peut pas reprocher aux joueurs de ne pas avoir voulu, mais c’était trop faible au niveau du football. On a joué trop de ballons directs sur notre attaquant (Klauss), certains semblaient vouloir se débarrasser du ballon au plus vite… Il va falloir qu’on évolue et qu’on progresse sur ce type de match. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Louvain (Brabant flamand)Courtrai (Flandre occidentale)

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard