Face aux risques connus, Bruxelles emprunte la voie d’un retour à la normale

Face aux risques connus, Bruxelles emprunte la voie d’un retour à la normale
Belga Images

Les quatre priorités régionales majeures restent le logement, le climat, la mobilité, l’économie et l’emploi.

« Nous maintenons l’importante capacité d’investissements que nous nous sommes donnée dans le cadre pluriannuel », a-t-il dit tout en soulignant que la crise sanitaire a engendré une dégradation budgétaire majeure qui se soldera par un déficit de près d’un milliard d’euros pour 2021.

Pour l’année prochaine, le déficit sera ramené à 360 millions d’euros, comme prévu dans l’accord budgétaire conclu il y a une semaine.

En matière de logement, quelque 35 millions seront consacrés à la poursuite du plan d’urgence pour la politique sociale du Logement fondé sur une série de 33 actions concrètes. L’année prochaine concrétisera aussi une réforme de l’allocation loyer qui devrait permettre à plus de 12.000 ménages en attente d’un logement social de bénéficier d’une aide en vue de payer leur loyer ; l’élargissement des critères de lutte contre les discriminations à l’accès au logement qui ont augmenté depuis le confinement ; l’ouverture de deux refuges en 2022 pour les jeunes personnes LGBTQ i+ et les victimes de violences ; et la mise en œuvre de la commission paritaire locative représentant les locataires et les bailleurs.

Dans le domaine de l’Emploi, Rudi Vervoort a annoncé la concrétisation d’une réforme des titres-services afin d’améliorer le quotidien des travailleu(r)(se)s de ce secteur et une indexation des montants auxquels il n’a pas été touché depuis leur naissance en 2014. Pour répondre efficacement aux besoins de qualification, à la demande de main-d’œuvre des employeurs ainsi qu’à la problématique des métiers en pénurie, le gouvernement bruxellois mettra en outre sur pied une « Stratégie Qualification Emploi ».

Le budget du département de l’égalité des chances sera plus que doublé l’an prochain par rapport au début de la législature.

En matière de Mobilité, outre la poursuite des investissements engagés en matière de transport en commun, le gouvernement bruxellois a prévu d’adapter l’infrastructure à la généralisation de la zone 30. L’application MaaS (Mobility as a Service), comme point d’accès et de paiement unique de l’offre de mobilité verra le jour prochainement. Le tarif d’abonnement jeunes (12 euros par an) sera étendu aux 18-24 ans à partir de février prochain. Le réseau cyclable poursuivra son extension. Son implantation sur la Petite Ceinture sera achevée.

Rudi Vervoort a par ailleurs fait part de son souhait de voir l’ordonnance « Taxis » adoptée par le parlement au début de l’année prochaine.

En matière de développement territorial, 64 millions d’euros seront consacrés à la rénovation urbaine. A la suite de la crise sanitaire et des appels du terrain, l’ouverture plus large à la nature adoptée dans les Plans d’Aménagement Directeurs Josaphat et Mediapark sera appliquée aux huit autres PAD attendus, a encore dit le ministre-président.

Le Plan Air Climat Energie en cours d’actualisation devrait être adopté en première lecture en mars prochain et définitivement approuvé un an plus tard. Trente deux millions d’euros seront consacrées l’an prochain aux primes énergie pour permettre notamment de valoriser les primes d’isolation des bâtiments. La fusion des primes rénovation et énergie devrait devenir réalité en 2022. Le gouvernement préparera par ailleurs une disposition d’abattement fiscal supplémentaire de l’acquisition de la première habitation lorsque l’achat sera lié à des investissements en faveur du climat.

Treize millions d’euros seront réservés l’an prochain à une intervention sociale dans le prix de l’eau.

Au-delà de la poursuite de l’inscription du plan de relance bruxellois dans la dynamique européenne et dans la cadre du Plan National pour la reprise et la résilience, Rudi Vervoort a précisé que son gouvernement maintiendrait jusqu’au début de l’année prochaine les mesures de soutien ponctuel aux secteurs particulièrement touchés par la crise.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Celles (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES