Sept ans de prison pour des faits de mœurs durant seize ans à Onhaye

Devant le tribunal correctionnel de Dinant.
Devant le tribunal correctionnel de Dinant. - ILLU/XDB

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné, mercredi, un homme né en 1964 poursuivi pour des attentats à la pudeur et un viol commis à l’encontre d’une quinzaine d’adolescents, entre 2004 et 2020 à Onhaye, à une peine de sept ans de prison.

L’homme utilisait toujours le même processus pour commettre les faits. Il accueillait ces jeunes chez lui, organisait des petites fêtes avec consommation d’alcool et de cannabis et profitait ensuite de la situation pour tenter d’abuser d’eux. «Il créait un climat délétère et sexuel qu’il entretenait constamment en évoquant la masturbation ou en visionnant des films pornographiques dans un climat festif», commentait le parquet de Namur à l’audience.

Les victimes se sont manifestées

L’un des jeunes s’est manifesté fin 2020 après avoir été victime d’attouchements. «Il a été entendu et, petit à petit, les victimes se sont manifestées. La plupart des jeunes qui gravitaient autour du noyau amical et familial ont subi ces faits», poursuivait le parquet de Namur. Le prévenu a reconnu le viol et les attentats à la pudeur sur une dizaine d’adolescents. Pour les autres, il disait ne pas se souvenir. Dans son jugement, le tribunal a tenu compte de la nature des faits, de la longueur de la période infractionnelle, de la ruse dont a fait preuve le prévenu et de la fragilité des victimes.

BELGA

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers