Les étudiants et des membres de l’UCLouvain dénoncent l’expulsion d’un étudiant

Les étudiants et des membres de l’UCLouvain dénoncent l’expulsion d’un étudiant
Belga Image

Le rassemblement de Louvain-la-Neuve a été organisé par un collectif d’associations dans lequel figurent notamment l’Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL), la Fédération des étudiants francophones (Fef), Comac, la CSC Brabant wallon, la plateforme citoyenne BXL Refugees...

«Quand j’ai appris que Junior était détenu en centre fermé alors qu’il devrait être sur notre campus, j’ai initié une pétition qui a déjà recueilli près de 6.500 signatures. C’est vraiment important aussi d’être là aujourd’hui pour montrer qu’on n’est pas d’accord avec ce gouvernement et cette politique migratoire», indiquait sur place l’initiatrice de cette pétition, Cloé Machuelle, également membre de Comac.

Du côté de la Fef, on relève que l’UCLouvain s’est positionnée publiquement en estimant qu’il est incompréhensible qu’un étudiant autorisé à s’inscrire à l’Université se voie refuser l’accès au territoire, et en demandant des clarifications. «C’est un premier pas important mais des informations, on en a : maintenant, il faut passer à l’étape supérieure et réclamer la libération de Junior», demande Lucas Van Molle, président de la Fef.

L’affaire pourrait rebondir sur le plan politique. Dans un communiqué, le parti DéFI juge également cette arrestation «incompréhensible». «Ce cas pose question sur la manière dont la police aéroportuaire peut réduire à néant en quelques questions des documents aussi charpentés qu’un visa et une inscription universitaire», observe le président et député fédéral François De Smet. «Junior est détenu dans un centre fermé et, dit-on, son expulsion est prévue pour ce dimanche. J’ai écrit au secrétaire d’État Mahdi, et l’interpellerai dès que possible en commission sur ce dossier.»

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW