Anderlecht: la plupart des habitants évacués retournent chez eux

A Anderlecht.
A Anderlecht. - GSV

Vendredi après-midi, des fissures sont soudainement apparues dans un certain nombre de bâtiments situés sur l’avenue Gounod et la place Verdi à Anderlecht. Sur place, il a été établi que les fissures étaient de plus en plus grandes. Finalement, 6 bâtiments ont été évacués ce soir-là. Lundi, une septième maison a également été évacuée. Les pompiers de Bruxelles et Vivaqua ont établi qu’il s’agissait d’une importante fuite d’eau. L’eau, le gaz et l’électricité ont été coupés pour éviter qu’ils ne soient endommagés.

Les victimes ont été prises en charge par le CPAS d’Anderlecht et le Service d’aide aux victimes de la zone de Police Sud, qui les a hébergées dans des hôtels. Certains ont choisi de rester chez des amis ou de la famille. En outre, le CPAS offre également aux victimes une assistance sociale. Selon les rapports d’experts, dont un expert indépendant nommé par la Commune, 5 des 7 maisons sont habitables. La déclaration d’inhabitabilité a été levée pour ces maisons.

Deux maisons sont encore inhabitables en attendant les travaux de sécurisation. Tant les victimes dont les maisons restent inhabitables que les résidents qui sont autorisés à retourner dans leurs maisons sont toujours assistés par le CPAS et le Service d’aide aux victimes. En outre, la Commune a demandé à Sibelga et Vivaqua de rétablir l’eau, le gaz et l’électricité.

« Je tiens à féliciter tous les intervenants pour leur réactivité et je suis heureux que la plupart des habitants puissent rentrer chez eux », a déclaré le Bourgmestre d’Anderlecht, Fabrice Cumps.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES