Mobilisation à Anderlecht pour réclamer les impayés de travailleuses sans-papiers

Mobilisation ce mardi.
Mobilisation ce mardi. - Migrants CSC

Une délégation a demandé à être entendue, mais n’a pas obtenu gain de cause. Les manifestants ont scandé des slogans et ont agité de nombreuses banderoles et pancartes avec des messages comme « All Clean, pas clean » et « Même sans-papiers, tout travail mérite salaire ». Les manifestants assurent qu’ils reviendront.

De novembre à février derniers, les deux femmes ont travaillé comme femmes de chambres à l’hôtel Mercure situé à Rochefort. Cet hôtel a fait appel à une entreprise sous-traitante, Orisma, qui a, elle, sollicité All Clean. Les deux travailleuses réclament 900 et 1.500 euros d’impayés. L’une d’elle, en situation irrégulière sur le territoire, avance n’avoir été que partiellement payée. La seconde, qui a un statut administratif temporaire, défend que ses heures prestées non déclarées n’ont pas été payées.

« Je devais me lever à 04h00 du matin, aller à Rochefort depuis Bruxelles en camionnette, travailler toute la journée et revenir très tard le soir », raconte une des deux femmes. « Tout cela pour des montants dérisoires.»

Magali Verdier, animatrice au MOC Bruxelles (Mouvement Ouvrier Chrétien) en lien avec la Ligue des travailleuses domestiques de la CSC Bruxelles, remarque que «c’est loin d’être la première personne à venir vers nous pour dénoncer des problèmes de paiement ! Ce n’est pas un cas isolé. Des employeurs profitent de l’exploitation des sans-papiers. Avec la sous-traitance, toutes les entreprises de la chaîne sont pour nous coresponsables».

La campagne Legal Pay Matters du Comité des travailleurs migrants avec et sans-papiers de la CSC Bruxelles vise à interpeller le gouvernement bruxellois sur les abus existants de la part d’employeurs et sur la demande de personnes en situation irrégulière de pouvoir accéder à des permis de travail.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES