D’Hoore après ses derniers Mondiaux de cyclisme: «J’ai tout donné pour Kopecky»

Vidéo
Photonews
Photonews

Jolien d’Hoore, qui disputait samedi ses derniers Mondiaux, a rempli la mission qui lui était demandée d’être aux côtés de Lotte Kopecky, leader de l’équipe belge aux championnats du monde des élites dames, qui a été disputée samedi entre Anvers et Louvain. D’Hoore disputera la dernière course de sa carrière dans une semaine, dans le cadre de la première édition de Paris-Roubaix féminin.

« Je pense avoir accompli ma mission dans ces championnats du monde », a expliqué Jolien d’Hoore. « Je sentais que ce serait tout ou rien dans la finale. J’ai tout donné pour Lotte (Kopecky, ndlr). Plus, je ne pouvais pas. Le parcours était épuisant. Il faut reconnaître qu’il y avait là des coureuses très fortes mais aussi très intelligentes, qui ont pu s’épargner pendant la course en vue de la finale ».

D’Hoore a été très proche de Lotte Kopecky dans ce championnat du monde. « J’ai beaucoup parlé avec Lotte pendant la course, je lui ai dit quand il fallait boire, manger, garder des forces. Je savais qui allait démarrer et où, j’ai conseillé Lotte au niveau du placement, quand elle devait se porter devant. Je pense que ça a bien fonctionné »

Jolien d’Hoore a expliqué que la course, disputée sur 157,7 kilomètres, a été très nerveuse. « Il fallait être attentive à tous les instants, il fallait souvent réagir vite et c’était fatigant mentalement sur la fin. »

D’Hoore disputera sa dernière course dans une semaine à Paris-Roubaix, sous le maillot de son équipe SD Worx. « Je suis en forme. Je me connais très bien. Je me suis bien préparée pour les mondiaux, j’ai couru quelques kermesses pour sentir ce dont j’avais encore besoin à l’entraînement. Je savais que je serais bien ce samedi. Roubaix sera différent : les côtes seront remplacées par les pavés. J’aurai une très forte équipe à mes côtés. Nous n’avons pas encore parlé de la tactique. Je suis sprinteuse et si mes co-équipières ne peuvent pas s’échapper, ce sera à moi de jouer, si possible. Je serai, en tout cas, dans le Nord de la France avec ambition ».

Après sa carrière en tant que coureuse professionnelle, Jolien d’Hoore sera directrice sportive de l’équipe néerlandaise NXTG Racing. Elle intégrera également la fédération flamande de cyclisme, Cycling Vlaanderen, en tant que coach.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Louvain (Brabant flamand)Anvers (prov. d'Anvers)
Aussi en Cyclisme