GP d’Italie: Daniel Ricciardo (McLaren) s’impose à Monza

GP d’Italie: Daniel Ricciardo (McLaren) s’impose à Monza
AFP

Daniel Ricciardo a inscrit dimanche son nom au palmarès du Grand Prix d’Italie de Formule 1, 14e manche (sur 22) du championnat. Sur le tracé de Monza (5,793 km), l’Australien de McLaren a devancé son équipier britannique Lando Norris et le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes). Les deux premiers du championnat, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) ont abandonné après un violent accrochage lors du Grand Prix d’Italie à mi-course.

Avec la pénalité écopée par Valtteri Bottas (Mercedes), vainqueur de la course sprint samedi, c’est Max Verstappen (Red Bull) qui partait en pole. Le Néerlandais se faisait cependant surprendre par la McLaren de Daniel Ricciardo. L’Australien menait ainsi la course devant Verstappen, son équipier britannique Lando Norris et Lewis Hamilton. Ces positions restaient figées jusqu’au 24e tour et le dépassement de Norris par Hamilton.

Au 26e tour, survenait l’incident entre les deux prétendants au titre. A la sortie des stands, Hamilton se retrouvait juste devant Verstappen, qui avait connu un pit stop chaotique (11 secondes) quelques tours plus tôt. Au bout de la ligne droite, les deux voitures entraient flanc contre flanc dans la chicane. Monté sur un vibreur dans le virage, Verstappen voyait sa voiture grimper sur celle de son adversaire. Les deux finissaient dans les graviers et devaient se résoudre à l’abandon.

L’entrée en piste de la safety car redistribuait les cartes. Ricciardo redémarrait devant Charles Leclerc (Ferrari), Norris, Sergio Perez (Red Bull), Carlos Sainz (Ferrari) et Bottas. Au redémaragge, Norris passait Leclerc. Le Monégasque laissait ensuite passer Bottas après avoir coupé une chicane. Ricciardo conservait une avance respectable sur Norris, tandis que Perez, troisième écopait de cinq secondes de pénalité. Le Mexicain devait alors lâcher Bottas, quatrième, pour sauver son podium.

Ricciardo, 32 ans, ne tremblait pas et s’en aller remporter la 8e victoire de sa carrière, la première au volant d’une McLaren, écurie qu’il a rejoint cette année. Le dernier succès de l’Australien remontait au Grand Prix de Monaco en 2018. Il offre à l’écurie McLaren une première victoire depuis 2012. Jenson Button, au Brésil, était en effet le dernier pilote à s’être imposé avec cette équipe.

Son équipier Lando Norris prenait la deuxième place pour un doublé McLaren. Sergio Perez (Red Bull) franchissait la ligne en troisième position, mais sa pénalité le faisait glisser au cinquième rang. C’est donc Valtteri Bottas (Mercedes) qui complétait le podium, Charles Leclerc (Ferrari) prenant la quatrième place.

Au championnat, Verstappen profite des 2 points grappillés lors de la course sprint pour quitter Monza avec 226,5 points, 5 de plus qu’Hamilton.

Le GP de Russie, qui se tiendra sur le circuit de Sochi le 26 septembre, constituera la 15e manche de la saison.

Aussi en Moteurs