Grandes premières pour Raskin et Tapsoba: le bilan des internationaux du Standard

Vidéos

Nicolas Raskin – Belgique U21

Hugo Siquet – Belgique U21

Après l’échec cuisant des qualifications pour l’Euro U21 qui s’est déroulé il y a quelques mois, le renouveau des Diablotins semble en marche. Avec une très belle génération, comportant des noms tels que Theate, Vandevoordt, De Ketelaere, Openda, Onana ou encore Verschaeren, les Espoirs belges semblent complètement relancés sous la houlette de Jacky Mathijssen. Vendredi passé, ils se sont rendus en Turquie pour le deuxième match de qualifications pour l’Euro U21 2023. Rencontre qu’ils ont remporté 0-3, rien que ça ! Les deux Rouches Nicolas Raskin et Hugo Siquet étaient titulaires pour cette joute. Ce qui était une grande première pour le médian, qui disputait là ses toutes premières minutes officielles avec les Espoirs !

Selim Amallah – Maroc

Le médian du Standard a aidé le Maroc a bien se lancer dans ces éliminatoires de la prochaine Coupe du Monde. Lors du match face au Soudan, remporté sur le score de 2-0, Selim Amallah est monté au jeu à la 78e minute, sans toutefois influer sur le score final.

Après cette rencontre, le programme des Marocains a toutefois été quelque peu perturbé. Ceux-ci devaient se rendre en Guinée ce lundi, mais c’était sans compter sur le coup d’état qui a vu le président Alpha Condé être arrêté. Une situation qui a certainement été très stressante pour Amallah et ses coéquipiers, qui étaient bloqués dans un hôtel non loin du palais présidentiel. La rencontre entre les deux nations a donc été logiquement reportée à une date ultérieure.

Samuel Bastien – Congo

Après avoir opté pour la sélection congolaise, au détriment des Diables rouges, Samuel Bastien s’est rendu au rassemblement national de la RDC. Le médian liégeois a pris part à l’entraînement des Léopards, sans toutefois pouvoir disputer les rencontres face à la Tanzanie et au Bénin, puisqu’il n’était pas encore officiellement qualifié.

Collins Fai – Cameroun

Malgré son faible temps de jeu avec les Rouches, Collins Fai reste une valeur sûre de l’équipe nationale camerounaise. Raison pour laquelle l’arrière latéral était titulaire lors de la réception du Malawi dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022. Il est même resté sur la pelouse lors de cette rencontre, remportée 2-0 par les Lions Indomptables.

Collins Fai n’a cependant pas pris part à la joute en Côte d’Ivoire, perdue 2-1 par les Camerounais. Certains y verront un lien évident, d’autres une simple coïncidence…

Hamza Rafia – Tunisie

Le médian prêté par la Juventus a disputé les deux rencontres de qualifications pour la prochaine Coupe du Monde des Aigles de Carthage. Pas beaucoup, certes, mais Rafia est tout de même monté au jeu les deux fois. À la 84e contre la Guinée Équatoriale (3-0 pour les Tunisiens) et à la 88e en Zambie (0-2).

Aron Donnum – Norvège

Le nouveau venu au Standard était sur la feuille de match lors des trois rencontres de la Norvège (Pays-Bas, Lettonie et Gibraltar), mais il n’est monté au jeu que lors du dernier match.

Face à Gibraltar, le médian est entré sur la pelouse à la 63e minute, pour aider ses compatriotes à s’imposer 5-1.

Abdoul Fessal Tapsoba – Burkina Faso

S’il n’a pas participé à la victoire 0-2 du Burkina Faso au Niger, Abdoul Fessal Tapsoba s’est vengé en s’illustrant face à l’Algérie.

Même si les Fennecs de Riyad Mahrez, vainqueurs de la dernière CAN, étaient grandement favoris, les Burkinabés ont réussi à leur tenir tête, et l’attaquant du Standard n’y est pas pour rien ! Pour sa première titularisation avec sa sélection nationale, le Liégeois a marqué le but égalisateur peu après l’heure de jeu. Un pion extrêmement important, puisqu’il a permis aux Étalons d’arracher un point !

Gojko Cimirot – Bosnie-Herzégovine

Deux rencontres, deux adversaires diamétralement opposés, mais deux résultats presque similaires pour le Bosnie-Herzégovine dans ces éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022. Lors de la première, Gojko Cimirot et ses coéquipiers avaient fort à faire face à la France. Titulaire et présent sur le pré pendant un peu plus de 70 minutes, le milieu récupérateur a aidé sa nation à contraindre les champions du monde 2018 au partage (1-1).

Six jours plus tard, les Bosniens accueillaient le Kazakhstan, un adversaire bien plus à leur portée sur le papier. Mais les Kazakhs ont refusé d’être une souris pour le chat, et ils ont réussi à arracher le 2-2 dans les derniers instants de la rencontre. Cimirot est resté sur la pelouse durant toute la partie. Il n’a cependant pas pris part à la joute amicale face au Koweït disputée entre les deux précédemment citées, puisque le coach Ivaylo Petev en avait profité pour faire tourner son effectif.

Denis Dragus – Roumanie

Convoqué pour les trois rencontres de qualifications pour la Coupe du Monde 2022 de la Roumanie, Denis Dragus n’a pas encore pu montrer toute l’étendue de son talent. En Islande et face au Liechtenstein, l’attaquant liégeois a dû se contenter de la tribune. Seul espoir de porter la vareuse de la Roumanie pour la troisième fois de sa carrière lors de ce rassemblement international : en Macédoine du Nord, ce mercredi soir…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Macedonia du Nord

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard