Nafi Thiam va clore sa saison au Memorial Van Damme: «C’était une année difficile»

Belga
Belga

Nafi Thiam va disputer sa dernière compétition de l’année vendredi à l’occasion de la 45e édition du Memorial Van Damme au Stade Roi Baudouin. La double championne olympique participera au concours du saut en hauteur.

La Namuroise sort d’une année 2021 réussie avec un titre européen lors des championnats d’Europe en salle à Torun (Pologne) en mars mais surtout un deuxième titre olympique consécutif lors des Jeux Olympiques de Tokyo début août.

« Il y avait beaucoup de pression à Tokyo, venant de moi-même ou du monde extérieur », a expliqué Thiam jeudi en conférence de presse. « C’était une année difficile avec tous les petits pépins que j’ai connus. Participer au Memorial Van Damme et revoir le public belge, c’est une belle manière de terminer ma saison. J’ai hâte d’y être et j’espère qu’il y aura beaucoup de monde. »

Au Stade Roi Baudouin, Thiam participera au concours de la hauteur avec le top 5 des derniers Jeux Olympiques : la Russe Mariya Lasitskene, les Australiennes Nicola McDermott et Eleanor Patterson et les Ukrainiennes Yaroslava Mahuchikh et Iryna Gerashchenko.

« C’est le concours qui me convient le mieux à cette période de la saison car c’est celui sur lequel je me sens le plus à l’aise », a-t-elle confié. « En ce qui concerne ma performance, je ne vise pas une barre en particulier. Je ne me fixe pas de limite. Tout ce que je veux, c’est rester le plus longtemps possible dans le concours pour sentir l’énergie du public. Si ce concours n’avait pas lieu à Bruxelles, je n’y aurais sans doute pas participé. »

Le 22 août dernier, Thiam devait participer au meeting d’Eugene aux États-Unis mais avait déclaré forfait à cause d’une gêne au cou. La protégée de Roger Lespagnard avait confirmé mercredi sa présence sur le tartan bruxellois.

« Mon cou s’est bloqué pendant la nuit. À l’échauffement, je n’avais pas mal dans ma prise d’élan mais bien quand je retombais. C’était assez frustrant de suivre le concours depuis les tribunes surtout après avoir fait un si long voyage. Cependant, cela m’a permis de déjà voir les installations en vue des Mondiaux de 2022 (prévus à Eugene du 15 au 24 juillet). Les conditions seront excellentes et cela me motive. »

Des Mondiaux 2022 que Thiam a déjà inscrits dans son calendrier. « Je vais d’abord profiter d’une période de repos plus longue que d’habitude. Je viens presque d’enchaîner deux ans sans interruption. J’ai besoin de me déconnecter complètement et de repartir de zéro pour revenir à fond l’année prochaine », a conclu Thiam.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :États-UnisEuropeTokyoBruxelles (Bruxelles-Capitale)Torun
Aussi en Athlétisme