Philipsen, vainqueur sur la Vuelta: «Cette victoire est encore plus belle que la 1re»

Photonews
Photonews

Jasper Philipsen tient déjà sa deuxième victoire d’étape dans la Vuelta 2021 au soir la 5e étape. Il avait gagné la 2e étape dimanche à Burgos. Mercredi, il a prouvé qu’il était le plus rapide dans le sprint à Albacete. « Mardi ça n’a pas marché parce que j’étais piégé, aujourd’hui ça a encore bien marché », a répondu le coureur d’Alpecin-Fenix. Il reprend également le maillot vert pour un point à Fabio Jakobsen. « Mais je ne m’occupe pas encore du maillot vert », a-t-il déclaré.

Une chute massive à 11,6 km de l’arrivée a divisé le peloton en deux, mais Philipsen, comme les autres sprinters de pointe, était en tête et a pu mener son sprint. Il a attaqué de loin et s’est maintenu en tête, devant le vainqueur de mardi, Fabio Jakobsen. « Cette victoire est encore plus belle parce que c’est vraiment celle de l’équipe », a-t-il déclaré après l’étape du jour, « à 5 km nous étions encore devant avec toute l’équipe. Incroyable. C’est vraiment cool, on peut difficilement le décrire. Cette équipe ne roule pas ensemble depuis très longtemps, mais c’est vraiment incroyable ce que nous faisons tous les uns pour les autres, nous traversons le feu et l’eau les uns pour les autres. C’est merveilleux que je puisse le terminer comme ça.

Mardi, Philipsen a terminé neuvième du sprint. « J’étais enfermé et je n’ai pas pu faire mon sprint », rappelle-t-il, « mais le fait que j’ai gagné aujourd’hui compense cela. La page d’hier est tournée, maintenant je profite de ce moment. »

Philipsen a également récupéré des points dans le sprint intermédiaire et reprend le maillot vert de Jakobsen (130) avec un point d’avance (131). « C’est très agréable de porter ce maillot, mais avant le départ de la Vuelta, je ne pensais pas à ce vert et cela n’a pas changé. C’est encore loin. On verra, je regarde ça au jour le jour. Ce serait un rêve de remporter une victoire en vert, hier le maillot ne m’a pas porté chance, peut-être que la prochaine fois il le fera », a déclaré le Limbourgeois, qui avant le début de la Vuelta ne savait pas s’il arriverait au bout de cette Vuelta, après un Tour de France déjà épuisant.

Aussi en Cyclisme