Intempéries: la ministre Dedonder salue l’action des militaires

Intempéries: la ministre Dedonder salue l’action des militaires
Isopix

« La Force aérienne belge et l’armée (de terre) belge font preuve d’une excellente coopération dans le travail de récupération des véhicules qui se trouvent dans des conditions difficiles. Merci pour le travail accompli », a-t-elle indiqué sur Twitter.

Depuis le 21 juillet, des pilotes d’hélicoptères NH90 Caïman – à la fois des NFH (gris) de la 40e escadrille de Coxyde et des TTH (kakis) de la 18e escadrille, basée à Beauvechain – ont entrepris d’évacuer des engins (voitures, motos et bateaux) emportés par les flots, notamment à Pepinster, une commune durement touchée par les inondations.

Cette opération s’est déroulée en étroite collaboration avec les militaires d’une petite unité spécialisée de la composante Terre, la « Mobile Air Operations Team » (MAOT) du centre d’entraînement de parachutistes (CE Para) de Schaffen, près de Diest, en Brabant flamand. Ceux-ci préparent les véhicules avant leur hélitreuillage.

Au total, une bonne vingtaine de voitures – souvent lestées de pierres, de sable et d’eau, ce qui augmente leur poids – ont ainsi été évacuées, a indiqué jeudi le commandant de la base de Beauvechain, le colonel Jean-Didier Vandezande, à l’agence Belga.

Ces vols ont généralement été précédés par un vol de reconnaissance, effectué par un autre hélicoptère, de type Agusta A109, pour évaluer le poids estimé des véhicules et la dangerosité du terrain. Pour des raisons de sécurité, le poids emmené sous élingue par un NH90 TTH (de transport tactique) est limité à trois tonnes.

« Les lignes à haute tension, les bâtiments et les arbres constituent ici un facteur important », a expliqué le colonel Vandezande sur le site internet de la Défense.

« Reconnaissance, préparation et exécution », a souligné Mme Dedonder (PS) sur Twitter.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique