Fabio Jakobsen: «Ma revalidation est terminée, je suis de retour» (vidéo)

Vidéo
Fabio Jakobsen: «Ma revalidation est terminée, je suis de retour» (vidéo)
Twitter @Deceuninck_qst

Le Néerlandais Fabio Jakobsen a remporté mercredi la 2e étape du Tour de Wallonie qui a été disputée sur le circuit automobile de Zolder. Le sprinter de Deceuninck-Quick Step avait été gravement accidenté le 5 août 2020 dans le sprint de la première étape du Tour de Pologne, après avoir été tassé par son compatriote Dylan Groenewegen.

Victime d’un traumatisme crânien et de plusieurs fractures, notamment au palais, Jakobsen avait été plongé dans un coma artificiel, avec un pronostic vital engagé. Il a remonté la pente, subi de multiples opérations. Il est réapparu dans le peloton le 11 avril 2021 à l’occasion du Tour de Turquie. Mercredi, il a signé la victoire de sa « résurrection ». « Je pense que ça signifie que ma revalidation est terminée, je suis de retour, et j’espère gagner d’autres étapes », a indiqué Jakobsen, dont le dernier succès remontait au GP Monseré, le 8 mars 2020.

« Je suis très heureux de renouer avec la victoire. Mon premier sentiment est celui des remerciements, à mon équipe, ma famille, au staff médical qui m’a soigné. Sans eux, je ne serais jamais devant vous à Zolder et je n’aurais jamais plus gagner ».

Après sa victoire à Zolder, Jakobsen a été très rapidement contacté par son manager Patrick Lefebvre. « Je lui ai dit que je peux encore le faire, que je peux encore gagner et que je dois viser la prochaine victoire. Sprinter à nouveau est facile et difficile à la fois. Je le fais avec plaisir et je sais que je peux le faire, mais je suis quand même très lourdement tombé il y a près d’un an et ça laisse des traces. La période que j’ai vécue a été très pénible. À Zolder, je devais choisir de passer Gaviria à gauche ou à droite, j’ai choisi la gauche, où il y avait plus d’espace. J’espérais seulement qu’il n’allait pas fermer la porter, ce qu’il n’a pas fait. J’ai eu un peu peur, certes. Je pense que je peux dire que je suis de retour, je suis redevenu un sprinter ».

Aussi en Cyclisme