Tadej Pogacar: «Avec Vingegaard, on savait que Carapaz bluffait»

Vidéo
EPA
EPA

Pour la première fois de sa très jeune carrière, Tadej Pogacar a remporté une étape du Tour de France avec le maillot jaune sur les épaules. « C’est un jour fantastique. Gagner en jaune est quelque chose que je ne peux pas décrire », a confié le coureur de UAE Team Emirates sur le podium mercredi.

Le profil de l’étape avec une arrivée au sommet du Col du Portet, considéré comme le plus difficile du Tour 2021, convenait parfaitement au coureur slovène qui a assommé encore un peu plus la Grande Boucle et qui voulait aller chercher une victoire d’étape, la seconde dans ce Tour pour ce qui le concerne après le contre-la-montre de Laval.

« L’équipe travaille très dur pour défendre le maillot jaune. Tous les jours il y a des échappées et on ne sait pas faire grand-chose si ce n’est de défendre le maillot », a expliqué Tadej Pogacar, vainqueur du Tour de France l’an dernier. « Aujourd’hui, c’était une bonne occasion pour mieux contrôler l’échappée et les gars ont fait un job fantastique. C’était du 50-50, soit on défendait juste le maillot, soit on essayait d’aller chercher l’étape. Comme je me sentais bien, on a essayé. Cela a marché et je suis super content ».

Tadej Pogacar s’est imposé dans un sprint à trois devant le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), 2e et l’Équatorien Richard Carapaz (INEOS Grenadiers), 3e, qui a fait la grimace durant toute la montée avant d’attaquer à moins de deux kilomètres de l’arrivée.

« Pour deux d’entre nous, c’était clair. Jonas et moi, on a collaboré », a ajouté Pogacar, en jaune depuis la 8e étape sur ce Tour de France. « Nous deux, on a essayé de faire chacun sa part de boulot. À la fin, il y a eu le sprint et j’ai été le meilleur sur les 50 derniers mètres et cela a suffi. On a discuté avec Jonas c’est vrai. Il n’y a rien de secret. Il m’a juste dit qu’il pensait que Carapaz bluffait, mais ça je le savais aussi. Cela n’a rien d’inhabituel. C’est une des tactiques en cyclisme. Puis il a essayé d’attaquer. j’ai vraiment dû rouler pour aller le rechercher. J’ai pu rester dans sa roue, mais c’était super dur ».

Avant les dernières montées jeudi, Tadej Pogacar possède désormais 5 : 39 d’avance sur Vingegaard au général, et 5 : 43 sur Carapaz.

Aussi en Tour de France