Herentals: Un policier agressé et blessé en dehors de ses heures de service

Photo prétexte
Photo prétexte - Belga Image

Alors que le policier rentrait chez lui, dimanche vers 01h30 du matin, en compagnie de sa partenaire, deux hommes les ont agressés. Les assaillants auraient reconnu la victime comme étant un membre de la brigade des stupéfiants de la police locale. La compagne de celui-ci a également reçu des coups mais s’en est sortie avec de légères blessures.

Une patrouille de police qui se trouvait dans les alentours, a pu rapidement appréhender un suspect après les faits. Un deuxième suspect a été interpellé à son domicile dimanche soir. Selon la police, les suspects avaient agressé d’autres personnes, cette nuit-là, après avoir été expulsés d’un bar pour inconduite. Il s’agit de jeunes dans la vingtaine de Herentals, déjà connus de la police et de la justice.

Les deux suspects ont été placés ce lundi sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction à Turnhout, indique le parquet d’Anvers. Un des deux suspects avait déjà été condamné en février pour rébellion armée, donc pour violence envers la police.

La victime rentrait dans la nuit de samedi à dimanche chez elle, à pied, en compagnie de sa partenaire et de quelques amis, lorsqu’elle s’est fait agressée et battre par deux individus. Le policier a été gravement blessé à la tête et les côtes et se trouve désormais en incapacité de travail pour plusieurs semaines. Sa compagne et un des amis présents ont également reçu des coups, mais sont légèrement blessés. Les agresseurs auraient reconnu le policier comme étant un membre de la brigade des stupéfiants de la police locale. Ils lui auraient demandé une cigarette et après avoir refusé, le policier se serait pris des coups de la part des deux hommes.

La police a pu, rapidement après les faits, interpeller un premier suspect. Le second a été appréhendé à son domicile dans la matinée. Il s’agit d’hommes âgés de 25 et de 23 ans, résidant tous les deux à Herentals. Ils auraient agressé d’autres personnes plus tôt cette nuit-là, après avoir été expulsés d’un bar pour inconduite.

Les suspects ne sont pas inconnus de la justice. Le parquet indique que les deux hommes sont déjà connus pour des faits de vol dans un véhicule et de grivèlerie. L’un d’entre eux a même été condamné pour rébellion armée. Le parquet dit prendre les faits très au sérieux. «La violence contre des policiers est totalement inacceptable, aussi bien lorsqu’ils exercent leurs fonctions que dans leur temps libre.»

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique