Ben O’Connor «comme dans un rêve» après sa victoire d’étape sur le Tour de France

Vidéo
Ben O’Connor «comme dans un rêve» après sa victoire d’étape sur le Tour de France
AFP

Ben O’Connor avait du mal à croire en sa victoire, dimanche après-midi à l’issue de la neuvième étape du Tour de France cycliste. « C’était mon rêve d’être ici », a commenté le coureur australien de l’AG2R Citroën.

Il avait remporté l’an dernier une étape du Giro, mais cette victoire d’étape au Tour de France constitue certainement le point d’orgue de la carrière du coureur de 25 ans. « Cela a toujours été un rêve. Être ici, c’était mon premier rêve », a-t-il confié après la course. « C’est une reconnaissance pour tous ceux qui ont cru en moi pendant toutes ces années. Ma fiancée, mes parents, mes meilleurs amis chez moi en Australie, mes amis à Andorre et à Gérone… Ça a été un parcours agité jusqu’ici. »

« Je ne me contrôlais plus au moment de passer la ligne. Il ne fallait pourtant pas paniquer dans la dernière portion. Dès que tu penses que tu es sur le point de gagner une étape du Tour, tout te passe par la tête et c’est comme si ton cœur s’arrêtait. »

« C’était une étape un peu folle », a poursuivi l’Australien. « Les conditions étaient dantesques. Ce matin, l’objectif n’était pas que je lance une attaque. Mais un bon groupe s’est détaché et j’ai suivi. Je ne savais pas vraiment quoi faire ensuite. Mais quand j’ai appris l’écart qu’on avait creusé, je savais que j’avais une bonne chance de récupérer du temps au classement général. Et je me suis dit que je pouvais m’imposer sur cette longue journée. »

Ben O’Connor est maintenant deuxième du classement, à 2 : 01 du maillot jaune encore détenu par Pogacar, qui a aussi lancé une petite attaque en fin de parcours. « J’avais peur que Tadej ne fasse un numéro et vienne me chercher dans le dernier col. Mais j’ai entendu les écarts et je me suis dit que si je pouvais maintenir cette distance et que j’étais épargné par les crampes, je pourrais l’emporter. J’ai toujours gardé confiance et je n’ai pas paniqué. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :FranceAndorreTignes (Savoie)Australie
Aussi en Tour de France