Tour de France: Mark Cavendish remporte également la 6e étape au sprint

Vidéo

Mark Cavendish a remporté la 6e étape du Tour de France, jeudi, entre Tours et Châteauroux. Après 160,6 km de course, le coureur de Deceuninck-Quick Step a devancé au sprint Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) et le Français Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsik) pour signer son 32e succès sur les routes du Tour de France, à deux victoires du record d’Eddy Merckx. Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) conserve son maillot jaune.

Cette sixième étape ne présentait qu’une seule difficulté, la Côte de Saint-Aignan (2,1 km à 2,9 pour-cent) après 72 km de course.

Une pluie d’attaques

Dès le départ, les attaques fusaient. Oliver Naesen (AG2R Citroën) et Brent van Moer (Lotto Soudal) tentaient les premiers, en vain. Au 4e km, une échappée de huit coureurs se formait. Elles comprenaient trois Belges, Greg Van Avermaet (AG2R Citroën), Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Jonas Rickaert (Alpecin-Fenix), deux Danois Kasper Asgreen (Dan/Deceuninck-Quick Step) et Soren Kragh Andersen (Dan/DSM), deux Allemands, Nils Politt (All/BORA-Hansgrohe) et Georg Zimmermann (Intermarché-Wanty-Gobert), et un Letton Toms Skujins (Let/Trek-Segafredo).

Alors que le peloton s’apprêtait à reprendre les échappées au 31e km, Van Avermaet attaquait. Le champion olympique restait seul en tête. L’Allemand Roger Kluge (Lotto Soudal) se lançait à la poursuite de Van Avermaet. Il le rejoignait au km 41. Les deux hommes collaboraient. Le peloton ne leur laissait cependant pas plus d’1 : 30 d’avance.

Van Avermaet devant

L’aventure du duo prenait fin à 2,5 km de l’arrivée. Le sprint massif tournait à l’avantage de Mark Cavendish. Le Britannique s’était déjà imposé à Châteauroux en 2008, pour son premier succès sur les routes du Tour, et 2011. Cavendish, déjà vainqueur à Fougères mardi, porte son compteur à 32 victoires sur le Tour de France et revient à seulement deux victoires d’Eddy Merckx, détenteur du record de succès sur la Grande Boucle.

Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) prenait la deuxième place devant le Français Nacer Bouhanni (Arkéa Samsik). Le Français Arnaud Démare, 4e, et le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) complétaient le top 5. Tim Merlier (Alpecin-Fenix) se classait 7e et Wout van Aert (Jumbo-Visma) 8e.

Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) conserve le maillot jaune.

Une longue étape à venir

Vendredi, la plus longue étape depuis 21 ans attend les coureurs. Au programme : 249,1 km entre Vierzon et Le Creusot, agrémentés d’une côte de deuxième catégorie, deux de troisième et deux de quatrième.

Toutes ces difficultés se trouvent dans les 90 derniers kilomètres, avec le Signal d’Uchon (2e catégorie, 5,7 km à 5,7 pour-cent) situé à 18 bornes de l’arrivée et la Côte de la Gourloye (2,4 km à 5,3 pour-cent) à 8 kilomètres du but.

Lire aussi LIVE

Aussi en Tour de France