Tour de France: pas de fracture pour Roglic, coupures et gros hématome pour Sagan

@EPA
@EPA

Primoz Roglic s’est arrêté au véhicule médical de l’organisation du Tour après la troisième étape. « Heureusement, je n’ai rien cassé », a-t-il dit après coup. « Je peux continuer. »

Pourtant, la situation n’était pas des meilleures pour le Slovène. « J’ai des écorchures partout, mais je peux continuer à courir. Que s’est-il passé exactement ? C’était une finale très stressante avec toutes ces routes étroites. »

Son coéquipier Robert Gesink a chuté avec Geraint Thomas. Et Steven Kruijswijk, un autre coureur de Jumbo-Visma, a également heurté l’asphalte et franchi la ligne d’arrivée avec un corps ensanglanté. Il a été transféré à l’hôpital, où plusieurs doigts ont dû être recousus.

Les coureurs ont demandé lundi de prendre les temps à 8 km de l’arrivée en raison du final mouvementé. Roglic lui-même n’a pas voulu en dire trop sur le parcours. « Je ne suis pas le coureur qui va faire des commentaires à ce sujet. Je ne sais même pas ce qui s’est passé. Il y avait beaucoup de gars au sol. Personne ne mérite de se retrouver au sol après des mois d’entraînement. Ce n’est pas bien de tomber comme ça. Je remonte sur mon vélo, je continue. Tant que je ferai la course, je me battrai. Mais une chose est sûre : ce n’était pas le meilleur jour pour mon équipe. »

Coupures et gros hématome pour Sagan

Peter Sagan souffre de coupures à la hanche droite et d’un « très gros hématome », a annoncé lundi son équipe Bora après la chute du Slovaque à l’arrivée de la 3e étape du Tour de France à Pontivy.

Sagan, en bonne position, a été entraîné au sol par l’Australien Caleb Ewan qui a chuté dans la dernière courbe, à moins de 200 mètres de la ligne.

« J’étais très bien placé dans la dernière ligne droite, prêt à disputer la victoire d’étape, mais malheureusement, j’ai chuté avec Caleb Ewan. J’ai réussi à me lever, à remonter sur le vélo et à franchir la ligne d’arrivée mais, bien sûr, ça ne s’est pas passé comme je souhaitais », a déclaré le septuple vainqueur du classement par points (maillot vert).

« Peter a glissé pendant très longtemps sur la chaussée. Il a des coupures assez profondes à la hanche droite et un très gros hématome, des ecchymoses, mais on verra dans les prochains jours », a précisé le Dr. Christopher Edler, médecin-chef de la formation allemande.

Sagan, qui a remercié ses équipiers, notamment l’Allemand Nils Politt, pour leur travail pendant l’étape, a franchi la ligne en 80e position, 56 secondes après le vainqueur, le Belge Tim Merlier. Mais il a été crédité du temps du vainqueur en raison de la règle qui neutralise les écarts causés par une chute ou un accident dans les trois derniers kilomètres.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Pontivy (Morbihan)France
Aussi en Tour de France