Présent pour la reprise, Denis Dragus va recevoir sa chance avec le Standard

Denis Dragus (à gauche).
Denis Dragus (à gauche). - PN

Ce sont 19 joueurs qui, lundi matin, ont repris le collier pour une première séance de travail de deux heures. Parmi ceux-ci, Aleksandar Boljevic et Denis Dragus, de retour de prêt, alors qu’Obbi Oulare, Felipe Avenatti, Eddy Sylvestre et Joaquim Carcela, sur qui le Standard ne mise plus, ont été priés de ne se présenter à l’Académie que le 8 juillet, lors de la reprise des entraînements des Espoirs. « Il faudra trouver des solutions pour ces joueurs qui ont été moins performants ou qui ne peuvent pas apporter la performance que j’attends, mais aussi pour ceux qui ont des envies d’ailleurs ou qui veulent évoluer plus haut », signale Mbaye Leye qui veut croire, à l’inverse, en la réussite de l’attaquant Denis Dragus, même si celui-ci ne compte que 229 minutes de jeu officielles depuis son départ de Roumanie à l’été 2019. « Je ne cache pas que lorsque j’étais adjoint, je trouvais que Denis faisait partie des joueurs les plus talentueux de l’effectif en termes d’explosivité, de vitesse, de football. Un bon Denis peut ressembler au profil des joueurs qu’on cherche. Il n’a certes pas beaucoup joué la saison dernière à Crotone, où le Covid l’a mis sur la touche pendant un mois avant que le club italien ne change d’entraîneur. Je pense qu’il peut nous amener quelque chose. Il est arrivé ici il y a deux ans de manière un peu anonyme parce qu’il était quelqu’un en Roumanie. Ce serait bien qu’il ait le déclic maintenant, qu’il soit conscient de ses qualités et de ce qu’il peut apporter collectivement… »

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard