Deceuninck-Quick Step sélectionne Cavendish sur le Tour de France plutôt que Bennett

Photonews
Photonews

Sam Bennett, maillot vert du dernier Tour de France, ne prendra pas le départ de l’édition 2021 de la Grande Boucle, qui s’élance samedi de Brest, en raison d’une blessure au genou. L’Irlandais est remplacé dans la sélection par le Britannique Mark Cavendish. Le Wolfpack a dévoilé sa liste de huit coureurs lundi.

La sélection comprend également le champion du monde Julian Alaphilippe, le Danois Kasper Asgreen, vainqueur du dernier Tour de France, Tim Declercq, Dries Devenyns, les Italiens Davide Ballerini et Mattia Cattaneo et le Danois Michael Morkov.

« Pas besoin de le dire, je suis très déçu de ne pas pouvoir défendre mon maillot vert au Tour de France cette année », a déclaré Bennett, 30 ans, vainqueur de deux étapes l’an passé. « J’ai eu un incident très mineur durant un entraînement il y a quelques semaines, qui a affecté mon genou. Bien que la blessure que j’ai subie soit de courte durée, elle a eu un impact sur mon entraînement pour la plus grande course cycliste du monde et ne m’a pas laissé assez de temps afin d’être prêt pour la course. Le Tour mérite que je sois au meilleur de ma forme et ce serait une injustice pour mon équipe, pour moi-même, de courir dans mon état actuel. Je souhaite à tout le ’Wolfpack’ de réussir ces trois semaines sur les routes de France. »

Le forfait de Bennett profite donc à Cavendish, 36 ans, de retour sur la Grande Boucle après trois ans. « Je suis ravi de revenir sur le Tour de France », a confié le Britannique. Bien sûr, les circonstances avec Sam auraient pu être meilleures, il a fait un Tour spécial l’an passé et je suis triste qu’il ne puisse défendre son maillot vert. Mais dans le même temps, je suis excité de retourner sur une course avec laquelle j’ai une telle affinité et où j’ai une telle histoire. C’est la plus grande course cycliste au monde, et je vais tout faire pour saisir cette opportunité des deux mains. »

Cavendish compte 30 victoires d’étapes sur les routes du Tour, en 12 participations. Seul Eddy Merckx, avec ses 34 succès, s’est imposé plus souvent que le Britannique, dont le retour chez Deceuninck-Quick Step cette saison a déjà mené à cinq victoires, quatre au Tour de Turquie et une au Tour de Belgique. Avant cela, le Britannique était resté trois ans sans pouvoir lever les bras au ciel.

« Notre équipe est bien équilibrée », a commenté le directeur sportif Tom Steels. « Julian est bien sorti du Tour de Suisse et le week-end d’ouverture lui convient, donc nous allons le soutenir dans sa quête d’une victoire d’étape. Mark revient sur le Tour, c’est magnifique d’avoir quelqu’un avec son histoire et son expérience dans l’équipe. Il recevra un superbe train avec Ballerini et Morkov et le plan est de voir au jour le jour comment les choses se déroulent. Kasper sera aussi quelqu’un à suivre, il y a plusieurs étapes où il peut se glisser dans une échappée, sans parler des deux contre-la-montre individuels, où il peut réussir quelque chose de beau. Tim est l’un des meilleurs équipiers du peloton, tandis que Mattia et Dries aideront Julian en montagne et dans les arrivées en montée. Nous sommes confiants et espérons vivre trois bonnes semaines. »

Aussi en Tour de France