Amber souffre de la progeria mais ne peut être vaccinée parce qu’elle est trop jeune

Amber souffre de la progeria mais ne peut être vaccinée parce qu’elle est trop jeune
Belga

Amber (15) et son frère Michiel Vandeweert (23) sont les deux seuls patients atteints du syndrome de Hutchinson-Gilford (ou progeria) en Belgique. Si Michiel a pu recevoir le vaccin, et non sans difficulté (il ne pouvait pas être considéré comme patient à risque), pour Amber, c’est plus compliqué. Malgré des courriers adressés aux ministres fédéral et flamand de la Santé, leur papa n’a pas eu gain de cause, rapporte Het Belang Van Limburg.

« Nous comprenons la question du père d’Amber et Michiel », a indiqué Bart Croes, porte-parole du ministre flamand de la Santé Wouter Beke. « Lorsque les ministres de la Santé élaborent une politique de vaccination, ils le font sur l’avis du Conseil supérieur de la Santé et de la Task Force Vaccination. Le samedi 5 juin, suivant l’avis du groupe de travail, il a été décidé de proposer également un vaccin aux jeunes de 16 et 17 ans (…) Aucune recommandation de vaccin n’est actuellement disponible pour les moins de 16 ans. »

Ce qui n’arrange donc pas le cas de Amber, qui ne rentre pas dans cette catégorie d’âge. « Ma fille va à l’école à temps plein, mais elle n’est toujours pas protégée en tant que patiente à risque. Si nous devons choisir aujourd’hui entre le « risque » – la vaccination – et une éventuelle exposition au Covid, notre choix est vite fait. Aux États-Unis, la vaccination des moins de 16 ans a déjà été approuvée, donc je ne vois pas le problème. »

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique