Il avait frappé sa compagne et sa cousine enceinte à Florennes

Violent envers deux femmes qu’il connaissait très bien.
Violent envers deux femmes qu’il connaissait très bien. - PH.N/illu.

18 mois de prison ont été requis ce mercredi par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Dinant, à l’encontre d’un homme poursuivi pour des coups portés à sa compagne et sa cousine enceinte de trois mois et demi, le 26 juillet 2020 à Florennes.

Une prévention de coups involontaires sur son fils d’un an et des menaces par geste ou emblème sont également retenues à son encontre.

L’homme est rentré chez lui au petit matin sous influence d’alcool et de cocaïne et s’est montré violent. « Un homme que je ne connaissais pas était présent. Tous consommaient du crack à quelques mètres de mon enfant. Je me suis énervé », a expliqué le prévenu.

Le parquet de Namur enchaîne : « Il a saisi sa compagne et lui a arraché l’enfant des bras. Ce dernier a chuté au sol, la tête la première. Il s’est emparé du gsm quand elle a voulu appeler la police. »

Un fœtus perdu

Une seconde scène s’est déroulée quelques heures plus tard, dans un parc public, à l’encontre de ces mêmes personnes. « Monsieur s’est emparé des clés du véhicule de sa compagne et a fait des freins à main devant sa cousine et elle pour les écraser. Elles ont dû sauter sur un muret. Il a ensuite giflé sa cousine et l’a poussée au sol », poursuit le parquet de Namur.

À la suite de ces faits, la cousine du prévenu a perdu son fœtus, mais aucun lien causal n’a pu être établi entre cette perte et les faits subis. Jugement le 30 juin.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers