JO 2020: 90% des athlètes belges ont reçu une première dose de vaccin

JO 2020: 90% des athlètes belges ont reçu une première dose de vaccin
Photo News

90 % des athlètes belges éligibles pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet – 8 août) ont reçu une première dose du vaccin Pfizer, a annoncé Johan Bellemans, médecin-chef du COIB (Comité olympique et interfédéral belge) jeudi lors du stage du Team Belgium à Rio Maior au Portugal.

Le feu vert à une vaccination prioritaire des athlètes belges devant participer cet été aux Jeux de Tokyo a été donné le 19 avril. Cela concerne 170 athlètes olympiques et 55 athlètes paralympiques. Les vaccins ont été administrés au Heysel à Bruxelles.

« Nonante pour cent de nos athlètes ont reçu une première dose Pfizer, ce qui nous place au milieu du peloton mondial », déclare Johan Bellemans. « Certains athlètes ont déjà reçu la deuxième dose. Celle-ci provoque davantage d’effets secondaires et 50 pour cent des athlètes ont été indisponibles pendant deux ou trois jours. Nous conseillons donc de ne pas administrer cette seconde dose pendant un bloc d’entraînement exigeant ou juste avant une compétition importante en vue d’une qualification olympique. Nous souhaitons tout de même que tout le monde soit vacciné bien avant les Jeux, même si ce n’est pas obligatoire. Nous ne voulons pas nous retrouver dans la même situation que les Diables Rouges. On peut se demander si le vaccin est encore utile à quelques jours de l’Euro, qui commence le 11 juin. Le vaccin ne commence à faire effet que quelques semaines après la première dose, et encore plus après la seconde. Les Diables n’auront leur seconde dose qu’après l’Euro. Si on me demande mon avis, c’est une vaccination pour la forme. »

La semaine dernière, Jacques Borlée avait déclaré que ses athlètes prestaient moins bien depuis qu’ils avaient reçu la première dose, ce qui est problématique dans la chasse au minimum olympique. « Plusieurs coachs nous en ont fait part, surtout dans les disciplines où l’anaérobie est importante », dit le médecin-chef du COIB. « C’est le cas du 400 et du 800 m. Curieusement, nous n’avons pas eu de feedback négatif pour les courses longues distances ou celles basées sur l’explosivité. Mais cela ne s’observe pas dans tous les pays. Nous ne savons encore rien quant aux effets du vaccin sur les performances de haut niveau »

La tenue des Jeux à Tokyo fait l’objet de critiques au Japon, où la population n’y est pas favorable selon les sondages. « Pour nous, il n’y a pas de doute que les Jeux de Tokyo auront bien lieu », avance Johan Bellemans. « À Tokyo, qui compte 14 millions d’habitants, on en est à 500 contaminations par jour. En Belgique, on en est à 2500 pour 11 millions d’habitants. Chez nous, on va essayer d’organiser Tomorrowland et le Pukkelpop et les Japonais ne voudraient pas des Jeux, sans public et avec des règles strictes ? En matière de tests, ça sera la folie à Tokyo, ça sera même disproportionné. Nous ne comprenons pas l’agitation qu’il y a actuellement au Japon. À mon avis, on s’est échauffé les esprits dans les médias japonais. »

Aussi en Omnisports