Klaas Lodewyck: «Une chute difficile à éviter pour Remco Evenepoel»

Klaas Lodewyck: «Une chute difficile à éviter pour Remco Evenepoel»
Photo News

Remco Evenepoel est rentré en Belgique jeudi matin après son abandon sur le Tour d’Italie mercredi soir après sa chute dans la 17e étape. « C’est dommage car il retrouvait de la force dans les jambes », a réagi Klaas Lodewyck, directeur sportif de Deceuninck-Quick Step jeudi.

Evenepoel, 21 ans, a chuté dans la descente du Passo di San Valentino, la 2e difficulté de la journée. Voulant éviter une chute devant lui, le Brabançon a perdu le contrôle de son vélo et est passé au-dessus du rail de sécurité. Il était reparti avec un bandage au poignet gauche avant de finalement abandonner mercredi soir.

« Nous avons revu les images plusieurs fois et c’est une chute qui était difficile à éviter pour Remco. C’était un virage à l’aveugle et il arrivait à pleine vitesse. Il ne savait pas lui-même ce qu’il s’était passé », a précisé Lodewyck.

Même si Evenepoel ne jouait plus le classement général, son abandon est une déception pour le ’Wolfpack’ car le Brabançon retrouvait ses sensations après des jours difficiles. « C’est dommage car il retrouvait de la force dans les jambes. Au début de la montée, il a roulé à son propre rythme car le tempo était très élevé. Mais il a senti qu’il en avait encore dans le réservoir et il est revenu facilement sur le peloton. C’est donc doublement dommage de le voir chuter après », a ajouté le directeur sportif de Deceuninck-Quick Step.

Evenepoel a déjà quitté ses équipiers ce jeudi matin pour rentrer en Belgique où il passera des examens supplémentaires. Le natif de Schepdaal se plaignait du coude mais les premiers examens passés en Italie n’ont révélé aucune fracture. Il souffre principalement de diverses éraflures et contusions, notamment au niveau de sa rotule et de sa main gauche.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Schepdaal (c.f. Dilbeek)
Aussi en Cyclisme