Tour d’Italie: Egan Bernal frappe encore un grand coup en remportant la 16e étape

Tour d’Italie: Egan Bernal frappe encore un grand coup en remportant la 16e étape
Reuters

Le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenaiders), porteur du maillot rose de leader, a remporté la 16e étape du Tour d’Italie, disputée lundi sur une distance de 155 km entre Sacile et Cortina d’Ampezzo, la station-hôte des JO d’hiver 2026.

Cette 16e étape devait être l’étape-reine des Dolomites. Initialement prévue sur 212 km, elle devait emprunter quatre cols, dont le Passo Fedaia et le Passo Pordoi, le « toit » de cette édition du Giro à 2.239 mètres d’altitude. Mais les conditions climatiques difficiles ont poussé les organisateurs à supprimer l’ascension de ces deux cols et à raccourcir le parcours de l’étape, dont le nouveau point culminant devenait le Passo Giau.

Et c’est dans la montée du Giau que la course s’est jouée. Egan Bernal a accéléré à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée et s’est porté seul en tête après avoir repris l’Espagnol Antonio Pedrero (Movistar), dernier rescapé de l’échappée d’une vingtaine de coureurs qui a roulé devant une bonne partie de la journée.

Le Colombien a filé seul vers la ligne d’arrivée, filmée sous tous les angles par les caméras de la télévision italienne, la météo ayant empêché les hélicoptères de décoller et proposer des images de la course.

Partis en poursuite derrière Bernal, le Français Romain Bardet (DSM) et l’Italen Damiano Caruso (Bahrain) ont pris les 2e et 3e places à 27 secondes du vainqueur.

Pour Remco Evenepeol (Deceuninck-QuickStep), 7e au général lundi matin, la journée a été plus difficile. Distancé au pied du Passo Giau, le Belge a de nouveau perdu du temps.

Après la seconde journée de repos mardi, le peloton s’attaquera à une nouvelle étape de montagne mercredi : 193 km entre Canazei et Sega di Ala.

Le Giro, remporté l’an dernier par le Britannique Tao Geoghegan Hart (Ineos), se terminera dimanche à Milan.

Aussi en Cyclisme