Remco Evenepoel revient sur ses difficultés dans le Monte Zoncolan

Remco Evenepoel revient sur ses difficultés dans le Monte Zoncolan
Photo News

Remco Evenepoel a connu une journée difficile ce samedi, lors de la 14e étape du Tour d’Italie. Lâché sur les forts pourcentages du Monte Zoncolan, la terrible ascension finale du jour, le jeune belge a terminé 19e de l’étape, à 1 minute et 30 secondes du maillot rose, Egan Bernal.

« Les jambes ont commencé à se vider lorsque nous avons entamé les pentes raides du Monte Zoncolan. Peut-être que mon corps n’est pas encore au niveau de performance que nous espérions », a confié Evenepoel dans des propos relayés par Het Nieuwsblad, avant de revenir sur les conditions difficiles de la 14e étape.

« Je suis en fait un type de coureur qui aime davantage la cadence élevée. Sur ces bandes raides, je bloque toujours un peu. Ce n’est pas une excuse, mais si la puissance n’est plus là, elle ne l’est plus. À la fin, il faisait également assez froid. En termes de températures, ce fut une journée très étrange. Nous avons commencé avec dix-neuf degrés, puis dix, puis à nouveau dix-sept et ici, il fait cinq ou six degrés. Peut-être que mon corps n’est pas prêt à 100 % pour ça. Mais c’est la course. J’ai parcouru un long chemin. En fin de compte, il n’y a rien de bon ou de mauvais. »

Désormais 8e du classement général à 3 minutes et 52 secondes d’Egan Bernal, le Belge veut désormais conserver sa position dans le Top 10, mais il ne pourra plus compter sur le même soutien de ses coéquipiers : « J’ai perdu du temps, mais je suis toujours dans le top 10. Je vais essayer de me battre pour cette place tous les jours. Les gars n’ont plus vraiment à se soucier de moi, quelqu’un comme João Almeida peut partir dans l’échappée pour essayer de gagner une étape. Tout miser sur le contre-la-montre final ? Oui, c’est tout à fait possible. Mais l’étape de lundi me convient mieux parce qu’elle est un peu moins raide, sauf pour la montée finale. »

Aussi en Cyclisme