Tour d’Italie: Remco Evenepoel doit encore croire au top 10

Tour d’Italie: Remco Evenepoel doit encore croire au top 10
News

Retardée d’une vingtaine de secondes dans l’avant-dernier col suite à une offensive en règle de l’équipe Astana, Deceuninck-Quick Step avait rétabli la situation bien avant l’ascension du Zoncolan où Almeida fut d’une aide permanente à Evenepoel, distancé seulement dans les pourcentages les plus sévères. Désormais 8ème, le Belge souhaite toujours défendre une place au classement plutôt que de se laisser décrocher et viser une hypothétique victoire d’étape via une échappée.

« C’est de plus en plus dur pour moi mais j’ai le sentiment que l’étape de haute montagne de lundi me conviendra mieux. Les cols sont plus longs et se montent au train. Cela dit, nous en discuterons tous ensemble, je n’exige pas non plus que toute l’équipe se mette à la planche pour moi. Si Joao Almeida veut aller dans une échappée, il doit le faire. Si je veux ce top 10, j’irai le chercher moi-même. »

La détermination du Belge s’explique aussi et surtout par son besoin de découvrir encore et encore. Abandonner au seuil de la haute montagne serait une erreur dans son apprentissage, notamment par rapport aux cols au-dessus de 2.000 mètres.

Aussi en Cyclisme