Diables rouges à l’Euro: voici la sélection de Roberto Martinez, Fellaini absent!

PhotoNews
PhotoNews

Roberto Martinez a annoncé ce lundi sa sélection pour l’Euro 2020. Le sélectionneur national a dévoilé une liste de 26 Diables rouges pour le tournoi européen ainsi que 11 réservistes. La liste définitive doit être envoyée à l’UEFA pour le 1er juin.

Le rassemblement des Diables débutera le 31 mai à Tubize. Kevin De Bruyne, qui est engagé en finale de Ligue des champions avec Manchester City (29 mai), aura droit à une semaine de vacances puisqu’il rejoindra le groupe le 7 juin.

« C’est important pour les joueurs de savoir où ils en sont et ce que l’avenir leur réserve », a déclaré le sélectionneur national lundi en visioconférence de presse à Tubize. « La situation actuelle génère beaucoup d’incertitudes et nous ne voulions pas en créer davantage. Nous avons la possibilité d’inscrire 26 joueurs sur nos listes et nous possédons aussi un groupe de réservistes avec des joueurs qui peuvent encore être appelés. La saison a été longue pour beaucoup et tous ces protocoles liés au coronavirus ne facilitent pas les choses. »

GARDIENS  : Thibaut Courtois (Real Madrid), Simon Mignolet (Club Brugge), Matz Sels (Strasbourg)

DEFENSEURS  : Dedryck Boyata (Hertha Berlin), Jason Denayer (Olympique Lyon), Jan Vertonghen (Benfica), Toby Alderweireld (Tottenham), Thomas Vermaelen (Vissel Kobe)

MILIEUX  : Axel Witsel (Borussia Dortmund), Youri Tielemans (Leicester City), Leander Dendoncker (Wolverhampton), Kevin De Bruyne (Manchester City), Hans Vanaken (Club Brugge), Dennis Praet (Leicester City), Thomas Meunier (Borussia Dortmund), Yannick Carrasco (Atlético Madrid), Thorgan Hazard (Borussia Dortmund), Timothy Castagne (Leicester City), Nacer Chadli (Istanbul Basaksehir)

ATTAQUANTS  : Eden Hazard (Real Madrid), Romelu Lukaku (Inter), Michy Batshuayi (Crystal Palace), Christian Benteke (Crystal Palace), Dries Mertens (Naples), Jérémy Doku (Rennes), Leandro Trossard (Brighton)

RESERVES  : Kaminski, Saelemaekers, Sambi Lokonga, Heynen, Foket, Januzaj, Mechele, J. Lukaku, Vanheusden, Verschaeren et De Ketelaere.

Courtois, Lukaku, Tielemans...: la sélection des Diables pour l’Euro en chiffres

PhotoNews
PhotoNews

Ça y est, la sélection de Roberto Martinez vient d’être dévoilée pour l’Euro. Le groupe de Diables rouges est composé de 26 éléments pour tenter de remporter la compétition continentale au mois de juillet prochain. Voici tout ce qu’il faut savoir en détail, joueur par joueur…

Thibaut Courtois

29 ans - Real Madrid (Esp)

1m99 – 88 kg

83 caps – 43 clean sheets

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 50 matchs – 21 clean-sheets - 4.500 minutes de jeu

Ses perspectives  : Homme de la saison en compagnie de Karim Benzema au Real Madrid, Thibaut Courtois semble être au sommet de son art. Incontestable numéro un chez les Diables rouges, Courtois espère rééditer son exploit du Mondial où il avait été élu « meilleur gardien » du tournoi. Le « seum » en moins.

Simon Mignolet

33 ans – FC Bruges (Bel)

1m93 – 88 kg

30 caps – 9 clean sheets

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 46 matchs – 16 clean-sheets - 4.140 minutes de jeu

Ses perspectives  : Solide avec le FC Bruges de bout en bout de la saison, l’ancien gardien de Liverpool sait qu’il n’a aucune chance de concurrencer Courtois. Professionnel jusqu’au bout des doigts, il se tient prêt en cas de pépin. Comme il l’a montré à quelques reprises lors des derniers sorties des Diables.

Matz Sels

29 ans – Strasbourg (Fra)

1m88 - 75 kg

0 cap – 0 clean sheet

Aucun grand tournoi à son actif

Cette saison en club  : 6 matchs – 0 clean-sheets - 540 minutes de jeu

Ses perspectives  : Le gardien de Strasbourg « profite » du forfait de Koen Casteels contraint de passer sur le billard. Même s’il ne devrait pas entrer en scène à l’Euro, Matz Sels ne pouvait pas rêver plus belle fin de saison lui qui a été blessé au tendon d’Achille en juillet et n’a repris la compétition qu’en avril dernier.

Toby Alderweireld

32 ans – Tottenham (Ang)

1m87 – 81 kg

107 caps - 5 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 33 matchs - 1 but - 2.946 minutes de jeu

Ses perspectives  : L’Anversois sort d’une saison contrastée à Tottenham où il n’a pas toujours joui de la confiance de José Mourinho. Redevenu titulaire sous Mason, Alderweireld n’aura pas de question à se poser durant le tournoi : il sera toujours un des trois défenseurs axiaux de Roberto Martinez.

Jan Vertonghen

34 ans – Benfica (Por)

126 caps - 9 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 40 matchs - 1 but - 3.530 minutes de jeu

Ses perspectives  : Après huit saisons en Premier League, le recordman de sélections a mis le cap sur Benfica. Une pré-retraite peu paisible pour Vertonghen qui a essuyé de nombreuses critiques dans une équipe qui n’a jamais trouvé le rythme. Pas de quoi fragiliser son statut chez les Diables pour l’un des leaders de cette génération.

Jason Denayer

25 ans – Lyon (Fra)

1m84 – 70 kg

23 caps - 1 but

A participé à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 32 matchs - 2 buts - 2.558 minutes de jeu

Ses perspectives  : Le Bruxellois ne rêve que d’une chose : profiter de l’Euro 2020 pour définitivement faire oublier le quart de finale contre le pays de Galles en 2016. Il en aura l’occasion puisqu’il semble être le troisième maillon du trio défensif de Martinez. Notamment grâce à d’excellents états de service à Lyon.

Thomas Vermaelen

35 ans – Vissel Kobe (Jpn)

1m83 – 80 kg

79 caps - 2 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 27 matchs - 1 but - 2.338 minutes de jeu

Ses perspectives  : Seize mois après sa dernière apparition avec les Diables, sa mi-temps contre le pays de Galles en mars n’a pas véritablement rassuré sur son niveau physique. Et ce n’est pas au Japon que Vermaelen peut engranger du rythme dans un championnat au rythme de sénateur. Sans doute utile à des moments clés du tournoi.

Dedryck Boyata

30 ans – Hertha Berlin (All)

1m88 – 84 kg

22 caps - 0 but

A participé à la Coupe du monde 2018

Cette saison en club  : 18 matchs - 1 but - 1.456 minutes de jeu

Ses perspectives  : Titulaire lors de la phase de groupes de la Coupe du monde en attendant que Vincent Kompany soit jugé « apte » au service, le défenseur du Hertha Berlin a dégringolé dans la hiérarchie. Mais le sélection sait qu’il peut faire appel à lui à n’importe quel moment du tournoi.

Axel Witsel

32 ans – Borussia Dortmund (All)

1m86 – 81 kg

110 caps - 10 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 22 matchs - 1 but - 1.596 minutes de jeu

Ses perspectives  : La grande inconnue de la sélection. Dans une situation normale, Witsel serait un indéboulonnable du onze de base. Mais il y a eu cette blessure au tendon d’Achille en janvier et le spectre d’un forfait. En le reprenant, Martinez imagine réussir le même coup qu’avec Kompany en 2018.

Youri Tielemans

24 ans – Leicester City (Ang)

1m76 – 72 kg

37 caps - 4 buts

A participé à la Coupe du monde 2018

Cette saison en club  : 49 matchs - 9 buts - 4.257 minutes de jeu

Ses perspectives  : Présenté comme le futur de la sélection, Tielemans est également son présent. Buteur en finale de la FA Cup, le joueur formé au Sporting a grandi dans son rôle de patron à Leicester et en fait pleinement profiter la Belgique depuis de nombreux mois. A tel point qu’il débarquera à l’Euro avec le statut de titulaire.

Leander Dendoncker

26 ans – Wolverhampton (Ang)

1m88 – 80 kg

15 caps - 0 but

A participé à la Coupe du monde 2018

Cette saison en club  : 35 matchs - 1 but - 2.772 minutes de jeu

Ses perspectives  : Le « back up » officiel d’Axel Witsel. Le joueur de Wolverhampton, guerrier dans l’âme, aura pour mission de maintenir l’équilibre du collectif en attendant le retour du patron liégeois. Dendoncker, balloté entre le milieu et la défense chez les Wolves, est également vu comme possible défenseur central par son sélectionneur.

Dennis Praet

27 ans – Leicester City (Ang)

1m81 – 78 kg

10 caps - 1 but

Aucun tournoi international à son actif

Cette saison en club  : 24 matchs - 2 buts - 1.202 minutes de jeu

Ses perspectives  : Des trois Diables de Leicester, il est le moins utilisé par Brendan Rodgers cette saison. Notamment en raison d’une blessure aux ischio-jambiers de janvier à la mi-mars. Il a marqué des points lors de ses dernières sorties internationales dont au mois de mars et peut viser un rôle secondaire durant l’Euro.

Hans Vanaken

28 ans – FC Bruges (Bel)

1m94 – 77 kg

9 caps - 2 buts

Aucun tournoi international à son actif

Cette saison en club  : 43 matchs - 14 buts - 3.580 minutes de jeu

Ses perspectives  : Vainqueur de tout ce qui était possible de gagner individuellement et collectivement, le meneur de jeu de Bruges ne s’est pas encore fait de place au soleil chez les Diables. Garçon timide et manquant de personnalité, Hans Vanaken est déjà tout heureux d’être dans le groupe et de côtoyer les stars du groupe.

Thomas Meunier

29 ans – Borussia Dortmund (All)

1m90 – 82 kg

46 caps - 7 buts

A participé à l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018

Cette saison en club  : 33 matchs - 1 but - 1.969 minutes de jeu

Ses perspectives  : Titulaire à deux reprises en mars et privé du match en République tchèque pour raisons sanitaires, Meunier avait encore la préséance sur Castagne. Sera encore le cas alors que sa deuxième partie de saison au Borussia Dortmund tourne au cauchemar avec un temps de jeu réduit à sa plus simple expression ?

Thorgan Hazard

28 ans – Borussia Dortmund (All)

1m74 – 69 kg

33 caps – 5 buts

A participé à la Coupe du monde 2018

Cette saison en club  : 28 matchs - 4 buts - 1.351 minutes de jeu

Ses perspectives  : Au terme d’une saison à Dortmund où il aurait espéré jouer un rôle plus prépondérant, Thorgan Hazard arrivera à l’Euro frais et dans une forme ascendante. Dans un rôle de piston sur le flanc gauche, il pourrait entamer la compétition continentale avec le statut de titulaire.

Yannick Carrasco

27 ans - Atlético Madrid (Esp)

1m81 – 73 kg

44 caps - 6 buts

A participé à l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018

Cette saison en club  : 34 matchs - 7 buts - 2.483 minutes de jeu

Ses perspectives  : L’un des Diables rouges qui est dans la forme de sa vie et qui permet à l’Atlético d’être toujours à la lutte pour le titre. Mais son Euro dépendra d’un certain Eden Hazard. Si le joueur du Real retrouve la forme, Carrasco ne pourra pas rivaliser et devra se battre pour une place sur le flanc où ses tâches défensives posent problème.

Timothy Castagne

25 ans – Leicester City (Ang)

1m85 – 69 kg

13 caps - 2 buts

Aucun tournoi international à son actif

Cette saison en club  : 32 matchs - 2 buts - 2.658 minutes de jeu

Ses perspectives  : Arrivant de l’Atalanta, Castagne a directement trouvé sa place dans le onze de base de Leicester. En concurrence avec son pote, Thomas Meunier, sur le flanc droit, l’ancien joueur de Genk peut également évoluer sur l’autre flanc en apportant plus de garanties défensives que ses concurrents Carrasco et Thorgan Hazard.

Nacer Chadli

31 ans – Istanbul Basaksehir (Tur)

1m85 – 80 kg

62 caps - 8 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018

Cette saison en club  : 22 matchs - 4 buts - 1.275 minutes de jeu

Ses perspectives  : Le couteau suisse de Roberto Martinez. Le héros du huitième de finale contre le Japon peut jouer pratiquement à toutes les places. Comme en atteste sa fin de saison à Basaksehir comme attaquant de pointe après une période de presque trois mois sans jouer avec son club.

Kevin De Bruyne

29 ans – Manchester City (Ang)

1m81 – 76 kg

80 caps - 21 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 38 matchs - 9 buts - 2.893 minutes de jeu

Ses perspectives  : Lorsqu’il s’est blessé seul en demi-finale de la Cup, la Belgique a arrêté de respirer. Et a accueilli son retour rapide sur les pelouses comme une victoire. Dans un état de forme resplendissant depuis de nombreux mois, « KDB », en lice pour le « Ballon d’or », sera le guide offensif des Diables.

Eden Hazard

30 ans – Real Madrid (Esp)

1m70 – 69 kg

106 caps - 32 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 21 matchs - 4 buts - 886 minutes de jeu

Ses perspectives  : Entre les blessures et les polémiques, la saison d’Eden Hazard au Real Madrid a été un long chemin de croix. Pour le second exercice de rang. Chez les Diables, il retrouvera son cocon où les critiques n’existent plus depuis bien longtemps. S’il retrouve son état de forme, la Belgique aura davantage de chance d’aller au bout.

Dries Mertens

34 ans – Naples (Ita)

1m69 – 61 kg

96 caps - 21 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 37 matchs - 10 buts - 1.905 minutes de jeu

Ses perspectives  : Un temps décrié pour son manque d’efficacité et cantonné au rôle de « supersub » qu’il déteste tant, Dries Mertens est devenu un titulaire à part entière chez les Diables autant qu’une légende à Naples où il est désormais le meilleur buteur de l’histoire du club.

Leandro Trossard

26 ans – Brighton & Hove Albion (Ang)

1m72 – 61 kg

6 caps - 2 buts

Aucun tournoi international à son actif

Cette saison en club  : 36 matchs - 4 buts - 2.625 minutes de jeu

Ses perspectives  : Au terme d’une deuxième saison aboutie à Brighton, l’ancien joueur de Genk a pris une nouvelle dimension ces derniers mois. Chez les Diables aussi comme lors de sa très bonne copie contre la Biélorussie. Appelé à sortir du banc si l’adversaire des Diables lui résiste un peu trop longtemps.

Jérémy Doku

18 ans – Rennes (Fra)

1m71 – 72 kg

6 caps - 2 buts

Aucun tournoi international à son actif

Cette saison en club (Rennes + RSC Anderlecht)  : 43 matchs - 4 buts- 3.339 minutes de jeu

Ses perspectives  : Le joueur formé à Neerpede coche toutes les cases du remplaçant qui dynamite les fins de rencontres. Son explosivité, sa technique et sa vitesse pourraient faire des dégâts face à des défensives fatiguées dans les dernières minutes. D’autant qu’il a très bien fini la saison du côté de Rennes.

Romelu Lukaku

28 ans – Inter Milan (Ita)

1m93 – 95 kg

91 caps - 59 buts

A participé aux Coupes du monde 2014 et 2018 et à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 43 matchs - 29 buts - 3.532 minutes de jeu

Ses perspectives  : Après avoir mis un terme au règne de la Juventus de Ronaldo, il compte mettre un terme au règne du Portugal de Ronaldo. Considéré comme l’un des meilleurs attaquants du monde, celui qui a mis l’Italie à ses pieds avec le maillot de l’Inter est l’assurance-but des Diables rouges.

Michy Batshuayi

27 ans - Crystal Palace (Ang)

1m80 – 78 kg

33 caps - 22 buts

A participé à l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018

Cette saison en club  : 20 matchs - 2 buts - 897 minutes de jeu

Ses perspectives  : Qu’importe qu’il joue en club ou non, Michy Batshuayi a toujours le feu sacré avec la sélection belge. Sans qu’on puisse l’expliquer rationnellement, l’ancien joueur du Standard jouit d’une efficacité diabolique sous la tunique nationale. La doublure officielle de Romelu Lukaku dans un autre style.

Christian Benteke

30 ans – Crystal Palace (Ang)

1m90 – 83 kg

39 caps - 16 buts

A participé à l’Euro 2016

Cette saison en club  : 30 matchs - 9 buts - 1.808 minutes de jeu

Ses perspectives  : Même dans les situations les plus compliquées, le Liégeois ne lâche jamais l’affaire. Sa très bonne fin de saison avec Crystal Palace en est le meilleur exemple. Pourrait rendre des services dans le domaine aérien où les solutions ne sont pas légions chez les Diables rouges.

Diables rouges: Roberto Martinez s’explique sur les absences de Fellaini et Casteels

Photonews
Photonews

Roberto Martinez a révélé les 26 joueurs qui représenteront la Belgique à l’Euro 2020 en juin prochain, ainsi qu’une liste de 11 réservistes. Pas de trace néanmoins de Marouane Fellaini ni de Koen Casteels. Le sélectionneur fédéral s’est expliqué sur ces absences notables.

« Pour Casteels, c’est une décision médicale », a révélé Martinez. « Après sa saison avec Wolfsburg, il doit se faire opérer. Il avait sa place dans l’équipe, mais malheureusement il ne pourra pas participer à l’Euro. Ce n’est évidemment pas une décision tactique de ma part. »

Pas de retour de Fellaini, qui a pris sa retraite internationale en 2018 et joue actuellement en Chine. « Nous savons à quel point il est important, mais cela fait trois ans qu’il n’a plus joué en équipe nationale », explique le sélectionneur. « C’est très long pour revenir dans une équipe. Aujourd’hui, on veut donner l’opportunité aux jeunes qui ont travaillé avec le groupe ces derniers mois. »

La gaffe de Michy Batshuayi au moment de la sélection de Roberto Martinez

PhotoNews
PhotoNews

En adepte des réseaux sociaux, Michy Batshuayi a rapidement fait part de sa joie de participer à l’Euro avec les Diables rouges. Sauf que l’attaquant de Crystal Palace a été plus rapide… que Roberto Martinez, qui n’avait pas encore dévoilé sa sélection lors du direct organisé par l’Union belge.

Le joueur belge a dès lors rapidement retiré son premier tweet, pour en republier un quelques minutes après, dès que l’officialisation est tombée. « Je n’ai pas l’application. Désolé, je pensais que c’était déjà officiel », a ainsi indiqué le principal intéressé, non sans manquer d’humour.

Le compte Twitter des Diables rouges a d’ailleurs répondu dans la foulée avec une petite punition pour l’ancien joueur du Standard. « Cela fait 50 pompes au premier entraînement, Michy. » Ambiance !

L’analyse de Frédéric Larsimont, chef foot, sur la sélection de Martinez (vidéo)

Belga
Belga

Le sélectionneur Roberto Martinez a dévoilé ce lundi sa liste de 26 joueurs et 11 réservistes pour l’Euro. Pas de véritable surprise dans celle-ci, mais quelques enseignements à en tirer tout de même.

« Avoir 11 joueurs réserves, c’est une grande première dans l’histoire des sélections belges », analyse Frédéric Larsimont, notre chef foot et suiveur des Diables rouges. « Mais ça s’explique évidemment par la situation. La crainte d’un cluster est encore plus importante que le risque de blessure à mon avis. Avoir une équipe complète qui gardera la forme de son côté, je pense que Roberto Martinez est prévoyant. Il est quelqu’un de prudent, on l’a déjà constaté dans les derniers rassemblements qu’il a tendance à élargir son groupe. »

Marouane Fellaini a quant à lui « longtemps fait douter » Martinez, mais il ne sortira finalement pas de sa retraite. « Il y a eu des discussions jusqu’en dernière minute », pointe notre journaliste. « Il n’est plus en sélection depuis trois ans, mais il y a aussi sans doute un problème de statut. »

La présence de Witsel, la forme physique des joueurs, Benteke appelé et la communication de la fédération : retrouvez l’analyse complète de Frédéric Larsimont sur la sélection en vidéo.

Philippe Albert: «Ces 26 Diables ont assez de qualités pour remporter l’Euro»

Philippe Albert: «Ces 26 Diables ont assez de qualités pour remporter l’Euro»

1 « Pas de polémique »

« Les 26 joueurs repris ont mérité leur sélection, ce sont quasiment tous des joueurs qui ont été réguliers tout au long de la saison. Clairement, avec ce groupe, nous avons assez de qualités pour remporter ce trophée. Mais il y a aussi d’autres nations très fortes. Pour moi, c’est plus compliqué de gagner un Euro qu’un Mondial car certes il y a moins d’équipes mais le niveau général est plus relevé. Il y a moins matches faciles. Après, notre parcours dépendra sans doute de la forme d’Eden Hazard. S’il est à 100 %, la Belgique aura un pourcentage de chances supplémentaire de titre.

Quoi qu’il en soit, je trouve que Roberto Martinez a sélectionné un noyau homogène, sans doute car il souhaite qu’une ambiance positive y règne pendant plusieurs semaines. Il n’a pas créé la polémique en ne sélectionnant pas tel ou tel joueur. Je n’en attendais pas moins de sa part. Car, faut-il le rappeler, dans certains pays, certains éléments n’hésitent pas à se plaindre s’ils sont écartés. Néanmoins, les réservistes doivent se tenir prêts à dépanner, même Adnan Januzaj, qui a déjà eu l’opportunité de jouer des grands tournois. Et pour cause, même si on espère qu’aucune blessure n’arrivera avant la fin de la saison, personne n’est à l’abri de rien. »

2 « Dendoncker peut dépanner en défense »

« À partir du moment où Koen Casteels se faisait opérer, il fallait un troisième gardien. Dès lors, le choix de Sels ne me surprend guère. Sélectionner cinq défenseurs, cela me semble suffisant car on peut aussi y ajouter Leander Dendoncker qui est capable d’évoluer à cette position. L’éventuelle fragilité de Thomas Vermaelen ? Cela ne m’inquiète pas trop, car c’est un joueur avec une grande expérience. Il fait partie des joueurs qui ne souffrent d’aucune discussion. Partout où il est passé, sauf peut-être à Barcelone, on n’en a dit que du bien. Son professionnalisme n’a jamais été remis en question. Rappelons quand même que, lors de l’Euro 2016, il était sans doute notre meilleur défenseur…

3 « Une consécration pour Vanaken »

« Excepté sans doute Hans Vanaken, il n’y a pas de grande surprise dans cette sélection. Je pense que le fait d’avoir joué en mars et d’avoir marqué des points contre la Biélorussie a permis au joueur brugeois de décrocher sa place. C’est assez logique finalement. Il a prouvé ces dernières saisons, tant à Lokeren qu’à Bruges, qu’il avait un très bon niveau pour le championnat belge, mais il lui manquait cette consécration au niveau international. Évidemment, ce n’est pas un titulaire en puissance chez les Diables rouges, mais il a su saisir sa chance, en mars, avec un doublé contre la Biélorussie. Roberto Martinez, en fin observateur, le suit depuis longtemps et a donc posé ce choix. Pas certain qu’il ait été repris dans une sélection à 23 joueurs, mais tant mieux pour lui tout compte fait. Même s’il risque de ne pas jouer beaucoup dans un groupe avec des joueurs incontournables et qui forment encore maintenant cette génération dorée. »

4 « Si Witsel est à 100 %, il doit jouer »

« Witsel fait partie des joueurs ultra-importants des Diables rouges. Après Vincent Kompany en 2018, Roberto Martinez réitère l’expérience de sélectionneur un joueur blessé. Le technicien espagnol et le joueur se sont sans doute concertés plusieurs fois. Si Axel Witsel n’avait pas été apte pour jouer ou dépanner, il l’aurait dit directement. Cette sélection peut aussi être considérée comme étant le fait qu’Axel Witsel est peut-être plus avancé que prévu dans sa revalidation. Axel est un grand professionnel, il l’a d’ailleurs prouvé au moment de son départ de la Chine : il a très vite réussi à s’adapter au rythme de la Bundesliga. Maintenant, il faudra voir comment il va s’entraîner avec le groupe et comment sa blessure réagit à ces efforts physiques. Quand pourra-t-il jouer ? C’est difficile à dire. Mais pourquoi pas déjà avant les huitièmes de finale ? Dans tous les cas, si Axel est à 100 % et que tout se passe bien, il doit jouer. »

5 « Benteke a saisi sa chance »

« Après un début de saison difficile avec Crystal Palace, Benteke va donc revivre les sensations d’un grand tournoi, lui qui avait été privé du Mondial 2014 à cause d’une blessure et de la Coupe du monde 2018 à la suite d’un choix de Roberto Martinez. À l’image de joueurs comme Doku – qui a beaucoup progressé durant son année à Rennes – ou Trossard, il a parfaitement saisi sa chance. Qui plus est, ses deux derniers mois en Premier League sont prolifiques en buts. En l’absence de Marouane Fellaini, il peut apporter des qualités différentes. Si les Diables se trouvent dans une situation délicate, Martinez peut le lancer pendant 15-20 minutes afin d’apporter de la taille et de l’impact physique pour jouer les seconds ballons. Il en est tout à fait capable, même si, à choisir, je préfère que l’on n’ait pas à vivre ce genre de match. »

Foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Diables rouges